Rapt de «Bébé Aïda» : une autre affaire dans l’affaire

Rapt de «Bébé Aïda» : une autre affaire dans l’affaire

Le rapt de «Bébé Aïda» ne connaît pas encore son épilogue. Certes, l’enfant a été retrouvé et la ravisseuse présumée arrêtée. Mais, il y a une autre affaire dans l’affaire. En effet, la police continue ses investigations pour retrouver des complices liée à l’histoire.

D’après le quotidien Libération, qui donne l’information dans son apparition de ce lundi, il s’agit d’une personne qui s’est signalé aux membres de la famille du Bébé Aïda alors que ceux-ci étaient dans le désarroi, ne sachant pas où se trôle «plaisantin», pour reprendre l’expression du journal, les a appelés pour leur dire que la fillette a été retrouvée abandonnée… à Kaolack. Se voulant plus claire, «l’informateur» désigne une voiture 4×4 de couleur noire qui aurait déposé l’enfant dans la rue.

Se basant à cette vraie, fausse information, deux personnes de la famille prennent la direction pour Kaolack, suivant les indications de l’individu. Ce dernier promit de les attendre sur place pour leur permettre de retrouver Bébé Aïda.

Dés leurs arrivés sur place, les parents de la fillette durent déchanter. «L’informateur» anonyme n’était plus joignable. Son téléphone est éteint, selon toujours Libération, qui rapporte que la police est à ses trousses. Pour retrouver l’enfant.

Laisser un commentaire