Ramadan : «Chemin de la Réussite» au chevet des femmes chef de ménages de Grand Dakar

Ramadan

Des denrées de premières nécessités estimes à plusieurs millions, distribuées à des nécessiteuses. C’est l’activité principale de ce vendredi au centre socio-culturel de Grand Dakar. L’Association « Chemin de Réussite » en partenariat avec le Comité d’Assistance aux épouses et époux des diplomates accrédités au Sénégal veulent prôner la solidarité familiale…

Il s’agit d’un organisme qui prône la solidarité entre parents proches ou voisins.  Il consiste aussi à assister les démunies et à combattre l’égoïsme. Sa cible reste les femmes-chefs de ménage. C’est-à-dire celles-là dont les maris sont des handicapés ou sont au chômage. Ces femmes qui supportent la quasi-totalité des charges et assurent le ménage. Et pour conjurer leur sort, l’association « Chemin de la Réussite » axe ses activités dans le secteur de la santé, de l’éducation des enfants des démunies et aux Daaras.

Ainsi avec l’appui du C.A.E.D.A.S, comité d’Appui des épouses et époux des diplomates accrédités au Sénégal, comme principale partenaire, la présidente de l’association «Chemise de Réussite» a procédé à une cérémonie de dons aux nécessiteuses vivantes dans ce populeux quartier de Grand Dakar. Cinquante-deux, (52), familles ont reçu des kilos de sucres, des dates, des sacs de riz, des barres de savons entre autres denrées de premières nécessités.

Pour Mme Seynabou Ndour, «le but est d’assister ces familles qui en ont besoin. Parce qu’il existe bien des femmes qui vivent dans la précarité qui ne peuvent pas quémander. Elles préfèrent généralement vivre avec les moyens du bord. Parfois, elles préfèrent souffrir dans la discrétion plutôt que d’aller demander quoi que soit à qui que ce soit.

Aujourd’hui avec l’aide du C.A.E.D.A.S, nous avons mis à leur disposition des denrées de premières nécessités pour les soutenir en cette période du mois béni du ramadan devant l’assistance de ces épouses de diplomates accrédités au Sénégal. Parce que nous voulons le faire dans la transparence. »

Et cette transparence exige aux bienfaitrices de donner des dons et non de l’argent. Des dons dont le montant s’élève à plus de 2 miliions à la hauteur de la satisfaction de ces familles. Aussi Seynabou Ndour s’est réjoui que «ces femmes épouses d’ambassadeurs n’aient pas lésiné sur les moyens pour appuyer cette politique de solidarités destinée aux femmes chefs de ménages.

Elles ont mis à la disposition de l’association une bonne quantité de sucre, de savons d’huile, des sacs de riz etc. Leur déplacement pour assister à cette cérémonie montre que nous ne sommes plus seules. Nous souhaitons que ce partenariat soit perpétré.» Ce, au grand bonheur des femmes chefs de ménages.

 

Laisser un commentaire