QUÉBEC : La mauvaise enquête du SPVM

''Tronquer des informations de la vérité et de la réalité pour faire inculper un autochtone, un (étudiant étranger africain) noir, un arabe, une minorité racisée est justement une des manifestations du profilage racial effectué par la police et ''les services de sécurité publique'' des blancs ; mais également un indicateur d`un certain niveau d`éthique et d`intégrité. Il y a déjà un dossier beaucoup plus grave que l`affaire Mamadi Camara, qui implique le Service de Police de la Ville de Montréal, la Sureté du Québec (liste non exhaustive), des institutions, et qui est entré dans ce qu`on peut appeler un processus ''d`étouffement judicaire systémique''. - Libasse Coly.

Quand le rapport Dionne est sorti vendredi, des médias ont insisté sur la conclusion concernant l’absence de « profilage racial ».

On aurait tort d’en déduire que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a bien fait les choses. On aurait tort, surtout, de penser qu’aux yeux du juge Louis Dionne, l’arrestation et la détention injustifiées de Mamadi III Fara Camara seraient une simple erreur de bonne foi, un accident inévitable.

C’est au contraire un rapport rigoureux et plutôt accablant pour la police que vient de signer le magistrat de la Cour supérieure.

Je résume les faits. Le 28 janvier, M. Camara est arrêté boulevard Crémazie pour avoir tenu son téléphone cellulaire en conduisant sa voiture. L’agent Sanjay Vig lui remet un constat d’infraction. M. Camara en est fâché. Pendant que le policier retourne à sa voiture, il est frappé par-derrière, puis désarmé. Le suspect tire sur lui. Le policier est blessé.

M. Camara et d’autres témoins appellent le 911. Les policiers arrivent en grand nombre sur les lieux du crime. Un agent parle avec M. Camara et lui dit qu’il peut partir. L’agent Vig, de son côté, dit à ses collègues être certain que c’est Mamadi Camara qui l’a agressé. Il ne l’a pas vu faire, mais il avait un mobile (la contravention de 490 $ qui l’avait mis en colère) et, de toute manière, il n’y avait apparemment personne d’autre dans les parages.

M. Camara est arrêté, sorti de sa voiture par une fenêtre même s’il n’opposait aucune résistance, plaqué au sol sur l’asphalte. Il est accusé de tentative de meurtre sur l’agent Vig et détenu en conséquence. Finalement, six jours plus tard, le ministère public retire les accusations et il est libéré. Le directeur du SPVM lui présente ensuite des excuses. Et cet été, M. Camara a déposé une poursuite en dommages-intérêts contre le service de police.

À lire le rapport d’enquête du juge Louis Dionne, la cause de M. Camara a d’excellentes chances de succès, tant il y a eu de manquements.

Deux éléments principaux ressortent de cette enquête commandée par la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault. Premièrement, la preuve qui innocentait M. Camara était disponible le soir même de son arrestation. Elle a été négligée et mal communiquée entre les différents policiers.

Quelle preuve ? Entre autres, une vidéo de la scène du crime émanant d’une caméra du ministère des Transports. Un fonctionnaire avait alerté les policiers ; des policiers sont entrés en contact avec lui. Ils sont allés visionner la vidéo le soir même de l’évènement, l’ont même filmée avec leur téléphone cellulaire.

Or, ils n’ont pas analysé en détail la vidéo, ne savaient pas exactement quoi regarder, et finalement, l’information ne s’est pas rendue au responsable de l’enquête.

Voici ce qu’écrit le juge Dionne : « Le 28 janvier 2021, si le contenu de ces échanges [entre les policiers et avec le fonctionnaire des Transports] et les images filmées par deux sergents-détectives sur leur téléphone cellulaire avaient été portés à l’attention de l’enquêteur principal en temps opportun, cela aurait certainement permis de remettre en question la déduction de l’agent Vig voulant que son agresseur était l’homme à qui il a émis son dernier constat d’infraction. »

Autrement dit, cette preuve cruciale, qui a finalement permis de retirer les accusations contre M. Camara le 3 février, n’a pas été examinée ni communiquée en temps utile.

Pourquoi ? Parce que l’enquête était mal gérée, la communication, déficiente.

***

Deuxième fait saillant, tout aussi grave : si la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Anne-Andrée Charette, avait eu toute l’information de l’enquête déjà disponible le soir du 28 janvier, jamais Mamadi Camara n’aurait été accusé.

Aux yeux mêmes des policiers qui l’ont arrêté, l’étudiant au doctorat était un « témoin important », pas même un « suspect ». La distinction peut paraître subtile. Elle ne l’est pas. Plusieurs éléments disculpaient M. Camara dès le départ. Il ne portait aucun signe de bagarre (à part une éraflure à la joue due à son placage sur l’asphalte). Ses vêtements étaient impeccables. Il n’avait pas de blessures aux mains. Son téléphone montrait qu’il avait lui-même appelé le 911 pour dénoncer le crime. Il était resté sur les lieux du crime. Il clamait son innocence.

Et bien sûr, la bande vidéo, pourtant disponible, n’a pas été communiquée à la procureure. Pire : une autre bande vidéo, visionnée par les policiers le soir de l’évènement, montre M. Camara marchant tranquillement, téléphone à la main, juste avant d’être arrêté ; il a l’air de tout sauf d’un suspect. Sans compter le témoignage d’un passant, disculpatoire lui aussi.

Le juge Dionne conclut que la procureure avait raison, le 28 janvier, d’autoriser le dépôt d’accusations. Le témoignage de l’agent Vig, le mobile et l’occasion « exclusive » d’agir (on croyait qu’il était seul dans cet endroit relativement peu fréquenté) complétaient le dossier.

Finalement, le juge Dionne estime que le Directeur des poursuites criminelles et pénales pouvait entretenir une « perspective raisonnable de condamnation », comme le veut la loi. Mais… uniquement parce que la police s’était contentée de lui fournir une information tronquée.

***

Le juge, même si la question ne lui était pas posée directement, conclut qu’il n’y a pas eu de « profilage racial ». Les policiers avaient de bonnes raisons le soir même d’arrêter M. Camara, à la lumière des informations préliminaires, et ça n’avait rien à voir avec sa race.

Personne n’a jamais prétendu qu’il avait été arrêté à cause de la couleur de sa peau. Ni que le cafouillage initial était malveillant ou dû à des préjugés des policiers. La situation était grave et commandait une action rapide.

En citant des experts, toutefois, le juge montre qu’il n’y avait aucune raison de sortir par une fenêtre de sa voiture cet homme qui montrait ses mains et coopérait avec les policiers.

La question n’a jamais porté sur les causes de l’arrestation.

La question est plutôt de savoir pourquoi il a fallu six jours pour finalement écarter la version erronée de l’agent Vig. Malgré toute la preuve qui remettait en question cette hypothèse.

Confusion dans la gestion de l’enquête ? Sans doute. Mauvaise coordination ? Ça semble évident. Mais sans parler de profilage, la question demeure pour le principal intéressé : s’il n’avait pas été un Africain, l’aurait-on écouté plus vite ? Aurait-il fallu six jours pour voir la lumière ?

Et ça, c’est au « système » d’y réfléchir.

YVES BOISVERT, LA PRESSE. 

ViaLa Presse
PARTAGER
Article précédentMamadi Camara n’a pas fait l’objet de profilage racial, selon le juge Dionne
Article suivantQUÉBEC : Le sort de Mamadi Camara sans la caméra ?
Le Pr Babacar Kanté, ancien juge au Conseil constitutionnel, a soutenu que l’indépendance d’un juge est fondée sur sa morale, son éthique, SES VERTUS et SES QUALITÉS PERSONNELLES, ajoutant qu’aucune loi ne peut garantir l’indépendance d’un juge quand il ne veut pas l’être, lors d’un atelier. KEWOULO.INFO **************** https://www.lapresse.ca/debats/opinions/2021-02-06/le-sort-de-camara-sans-la-camera.php ********************************************************************** « Les racistes sont des gens qui se trompent de colère. », LÉOPOLD SÉDAR SENGHOR . https://kewoulo.info/quebec-noirs-autochtones-arabes-davantage-cibles-spvm/ ********************************************************************* “Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est l'indifférence des bons.”, MARTIN LUTHER KING . ******* https://kewoulo.info/le-massacre-autochtone/ ********************************************************************** Intégrité (LAROUSSE.FR) *** DÉFINITIONS *** État de quelque chose qui a toutes ses parties, qui n’a subi aucune diminution, aucun retranchement : L’intégrité du territoire, d’une œuvre. État de quelque chose qui a conservé sans altération ses qualités, son état originels : Conserver l’intégrité de ses facultés intellectuelles malgré l’âge. Qualité de quelqu’un, de son comportement, d’une institution qui est intègre, honnête : L’INTÉGRITÉ D’UN JUGE. ******** https://ricochet.media/fr/3517/affaire-mamadi-iii-fara-camara-une-enquete-tenant-compte-des-problemes-systemiques-simpose *********************************************************************** SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ REIGNENT UN RACISME ET UNE VIOLENCE SYSTÉMIQUES ÉXUBÉRANTS ANTI-MINORITÉS RACISÉES DANS LE SYSTÉME DE JUSTICE, UN SYSTÉME DE JUSTICE QUI TRICHE ET QUI NE MANQUE PAS DE GÊNE DE FAIRE DE LA VICTIME RACISÉE LE BOURREAU ET LES BOURREAUX DES PACHAS. **** https://kewoulo.info/quebec-liberte-academique-droit-a-linjustice-racisme-a-violence-systemique/ *********************************************************************** Cette vision agit comme « […] un filtre inconscient de la preuve qui permettra de « monter un dossier » contre un suspect, tout en écartant, négligeant ou en supprimant des éléments de preuve tendant à innocenter ce même suspect ». Elle touche tous les intervenants judiciaires, dont les policiers et les procureurs de la Couronne, en leur permettant de fonder leurs décisions sur des raccourcis mentaux. Le « préjugé de confirmation » fait partie des mécanismes qui sous-tendent cette vision en renforçant une perception tronquée de la réalité. Sans compter que les préjugés, conscients ou non, s’infiltrent dans l’interprétation des faits et de la preuve. C’est ainsi que le racisme implicite et systémique entre en jeu, mettant en péril la notion de présomption d'innocence, principe fondamental en vertu de la primauté du droit. Panique morale et pressions institutionnelles renforçant la VISION TUNNeL. RICOCHET.MEDIA. *** https://kewoulo.info/nulle-reconciliation-vraie-verite-genie-nucleaire-a-comprendre-sauf-manifestement-certains/ *********************************************************************** Lorsqu’un incident se produit, ces personnes se voient attribuer arbitrairement la responsabilité des torts. Ces personnes étant socialement MARGINALISÉES et STIGMATISÉEES, LA SOCIÉTÉ ET LES INSTITUTIONS SE MOBILISENT FACILEMENT CONTRE ELLES. À plus forte raison, lorsque les policiers sont soumis aux pressions médiatiques ou institutionnelles portées par les demandes du public, qui requièrent l’identification rapide d’un suspect. Cela a pour effet de renforcer la VISION TUNNEL. On est à même de constater l’importance des garanties procédurales et institutionnelles lors de l'enquête et du dépôt des accusations. Rappelons que le procureur de la Couronne exerce UN RÔLE quasi judiciaire, QUI LUI IMPOSE DE RECHERCHER LA VÉRITÉ et non d’obtenir une condamnation. L'utilisation pondérée du pouvoir discrétionnaire est donc au cœur du système de justice pénale. Or, les procureurs ne sont à l’abri ni de la panique morale, ni des pressions institutionnelles, ni de la VISION TUNNEL. L’histoire judiciaire nous apprend que cette vision a eu des effets dévastateurs dans plusieurs cas ayant mené à des commissions d’enquête dans les dossiers de condamnations injustifiées de Donald Marshall Jr l, Guy-Paul Morin, David Milgaard, Thomas Sophonow et James Driskell, personnes racisées (Autochtones). Dans ces dossiers, tous les procureurs de la Couronne étaient pourtant des avocats expérimentés. Fait d’autant plus inquiétant, la Cour suprême du Canada a reconnu à maintes reprises LA PRÉSENCE DU RACISME À L’ENDROIT DES PERSONNES NOIRES ET AUTOCHTONES AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ ET DU SYSTÉME DE JUSTICE PÉNALE. L’expérience des procureurs de la Couronne et le fait qu’ils occupent une haute position hiérarchique ne permettent pas d’inférer qu’ils comprennent le racisme systémique et ne les préservent pas des œillères de la VISION TUNNEL. En 1989, la Commission royale d’enquête dans le dossier Donald Marshall Jr., un Autochtone condamné à tort pour un meurtre, avait conclu que l'enquête policière semblait avoir pour but de rechercher uniquement des éléments de preuve inculpatoire sur le meurtre et d'écarter l’ensemble des autres preuves disculpatoires. Les trois commissaires avaient conclu qu'une des raisons pour lesquelles Donald Marshall Jr. avait été reconnu coupable et avait passé onze ans en prison pour un crime qu'il n'a pas commis, c’est parce qu’il était un « Indien ». RICOCHET.MEDIA. ******************************************** Kocoumbo : l'Étudiant noir https://www.babelio.com/livres/Loba-Kocoumbo--ltudiant-noir/408693 ********************************************************************* SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ LE SYSTÉME DE JUSTICE A MENTI, A TRICHÉ, MENT, COMPLOTE, MANIGANCE ET TRICHE POUR NUIRE À UN NOIR ET UN ÉTRANGER (expérience chez les toubabes blancs privilégiés par leur justice des blancs complice de crimes et qui TRICHE). https://www.journaldemontreal.com/2017/04/06/affaire-fredy-villanueva-lintervention-de-la-cour-superieure-demandee ******************************************************************* Soyez vigilent dans ces "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" où la police est RACISTE, RACIALISTE, SUPRÉMACISTE ET MALICIEUSE vis-à-vis des autochtones, des noirs, des arabes, et où les SERVICES de l`État dont le MINISTÈRE DE L`ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, LES S. S, L`ACSF ET LA POLICE RACISTE, RACIALISTE, MALICIEUSE, SUPRÉMACISTE des blancs sont mobilisés et utilisés pour détruire un noir et un étranger avec la complicité de la justice des blancs dans des crimes. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1802520/genou-spvm-police-montreal-george-floyd-enquete ********************************************************************* FABRIQUE DE PREUVES ET DE LIENS, FABRIQUE DE TÉMOINS, ÉCOUTES SALES, SAUVAGES ET CRIMINELLES, MAQUILLAGE DE CRIMES, Montages, Manipulations, Combines, Mensonges, Tricherie, Manigances, MOBILISATION ET UTILISATION des services de l`état dans de la criminalité, REFUS D`ALLER À UN PROCÈS OUVERT AU PUBLIC dès lors que le dossier est sale, sauvage et gênant pour La Justice "TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRE, TRÈS TRÈS TRÈS PROFESSIONNELLE, TRÈS TRÈS TRÈS INDÉPENDANTE, TRÈS TRÈS TRÈS IMPARTIALE, TRÈS TRÈS TRÈS NEUTRE, TRÈS TRÈS TRÈS ÉTHIQUE, TRÈS TRÈS TRÈS MORALE", etc. *** https://www.leral.net/CANADA-Sira-Ndiaye-se-jette-du-22eme-etage-d-un-immeuble--Suicide-ou-meurtre-la-communaute-Senegalaise-s-interroge_a11842.html ********************************************************************** VENDREDI SAINT DES FAUX TERRORISTES https://www.seneplus.com/opinions/vendredi-saint-des-faux-terroristes ********************************************************************* LA DÉFAITE DES VA-T-EN GUERRE, LA VICTOIRE DES TERRORISTES https://www.seneplus.com/opinions/la-defaite-des-va-t-en-guerre-la-victoire-des-terroristes ******************************************************************** Le concept de terrorisme est le nouvel outil colonial de l`impérialisme sur le continent africain après les génocides de l`esclavage, les massacres autochtones, les génocides de la traite des personnes noires, les génocides des peuples autochtones, les génocides de la mission civilisatrice, le chaos du libéralisme sauvage sur le tiers-monde avec des mesures imposées pour détruire le tissu économique, social et familiale des états (ajustements structurels, endettement continu et perpétuel, etc. ). Il est également devenu UN OUTIL ET UN INSTRUMENT ÉLECTORAL DE GALVANISATION DE LA HAINE IDENTITAIRE sur des minorités religieuses et sur des minorités racisées. https://www.voltairenet.org/ *********************************************************************** Sur les fabriques terroristes des imposteurs pour brimer les manifestants, les activistes, les opposants, les journalistes, la vérité. TÉ ngoure diarale naléne diaxassé tarikha xi, diaxassé diné xi, diaxassé xéte xi, réye aye xalé 12-22 ans. ******************** Canada : la police a incité un couple à commettre un attentat https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ ********************************************************************** Le profilage racial : une réalité quotidienne à Montréal au QUÉBEC https://www.youtube.com/watch?v=6-hl_HKLUMQ ***************************** La hausse inquiétante des crimes racistes au Canada https://www.youtube.com/watch?v=FBYpMbOfVpc ********** ******************************************** Canada : la police a incité un couple à commettre un attentat https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ ********************************************************************** Les mêmes qui sont à l`origine de la guerre en Libye, au Mali et dans d`autres régions du monde cherchent à faire la même chose en Sénégambie et dans le GOLFE DE GUINÉE en conseillant le président-politicien. https://www.senenews.com/actualites/economie/regardez-cette-video-dans-laquelle-senghor-parlait-de-lexistence-du-petrole-senegalais_362308.html ************************************************************************* Utilisé autrefois pour discréditer les mouvements de libération nationale, le concept de terrorisme sert aujourd’hui à évacuer toute réflexion sur les raisons de l’action politique violente et les crimes perpétrés par des États. Alain Gresh . ********************* https://kewoulo.info/petit-traite-racisme/ ******************************** Canada : la police a incité un couple à commettre un attentat https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ *** ************************************************************************* Entrevue avec Le Professeur Didier Raoult ************************* https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/bien-entendu/segments/entrevue/356867/didier-raoult-covid-19-chloroquine-maladies-infectieuses ******************************************************* SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ LES S. S, LA JUSTICE ET LA POLICE RACISTE, RACIALISTE, MALICIEUSE ET SUPPRÉMACISTE (racistes QUI TRICHENT) SE SONT LIVRÉES À DES ACTIVITÉS NOCTURNES-CRIMINELLES, OCCULTES, NÉBULEUSES ET CRIMINELLES. **** https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/623112/je-n-appellerai-plus-le-911 ************************************************************************ Soyez vigilent dans ces "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" où la JUSTICE (raciste "très très très très intègre" QUI TRICHE) N`EST PAS ENCORE MATURE NI SUFFISAMMENT INTÈGRE pour RECONNAITRE ET ASSUMER SES CRIMES ET SES BÉTISES SUR LES MINORITÉS RACISÉES. https://www.babelio.com/livres/Loba-Kocoumbo--ltudiant-noir/408693 ************************************************************************* La Police racialiste et suprémaciste Fabriques-MENSONGES-PISCINE-TOURNEVIS-FORMATIOnCONTINUE-MAUVAISeCORDINATION-ERREUR. ************************************************************************ ''On peut refuser de voir la vérité, ça ne l'empêche pas d'exister.'' - Erik L'Homme. ************************************************************************* "Or comme l’a magistralement démontré Naomi Klein dans la « Stratégie du choc » (ouvrage magistral que je recommande vivement), l’objectif de la guerre contre le terrorisme n’est pas de la gagner militairement, mais d’en faire une énorme machine à profit". - Pierre Sané, secrétaire général d`Amnesty international de 1992 à 2001. ************************************************************************ ''Tronquer des informations de la vérité et de la réalité pour faire inculper un (étudiant étranger africain) noir, un autochtone, un arabe, une minorité racisée est justement une des manifestations du profilage racial effectué par la police et ''les services de sécurité publique'' des blancs ; mais également un indicateur d`un certain niveau d`éthique, de morale, d`intégrité, de déontologie, de conscience professionnelle, etc''. Qu`ont-ils fait lorsqu`ils se sont retrouvés SEULS DEVANT DIEU DANS LEURS BUREAUX D`OFFICIERS (ou de CHEFS) DE POLICE TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRES face à des dossiers de noirs, d`arabes, d`autochtones, de minorités racisées ? LE MENSONGE, A TRICHE, LE DÉNI ET LA TRONCATURE DE LA VÉRITÉ ET DE LA RÉALITÉ ? Que feront-ils lorsqu`ils se retrouverons SEULS DEVANT DIEU DANS LEURS BUREAUX D`OFFICIERS (ou de CHEFS) DE POLICE TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRES face à des dossiers de noirs, d`arabes, d`autochtones, de minorités racisées ? LE MENSONGE, LA TRICHE, LE DÉNI ET LA TRONCATURE DE LA VÉRITÉ ET DE LA RÉALITÉ ? https://www.leral.net/CANADA-Sira-Ndiaye-se-jette-du-22eme-etage-d-un-immeuble--Suicide-ou-meurtre-la-communaute-Senegalaise-s-interroge_a11842.html *************************** LA COLONISATION NEUROLOGIQUE FAITE À UNE CERTAINE ÉLITE POLITICO-RELIGIEUSE EST L`UN DES PLUS GRANDS TORTS FAITS À CERTAINS PAYS D`AFRIQUE NOIRE. TROP DE MYTHES SUR LE PASSÉ DE CEUX QUI EN RÉALITÉ NE SE SONT JAMAIS BATTUS ET QUI ONT FONCIÉREMENT ÉTÉ DES COLABORATEURS NOTOIRS DES OPPRESSEURS. https://www.youtube.com/watch?v=2enheC_CI18

1 COMMENTAIRE

  1. Des Noirs à moto et en voitures de luxe contre le racisme

    En voiture de luxe ou à moto, les communautés noires de la grande région de Montréal comptent occuper les rues la fin de semaine du 4 au 5 juillet pour dénoncer le profilage racial et « réclamer leur droit de conduire sans harcèlement et sans peur de la violence policière. ». INTEXTO.

    https://www.intexto.ca/des-noirs-a-moto-et-en-voitures-de-luxe-contre-le-racisme/

    Nouveau refus d’une enquête nationale sur les femmes autochtones

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/681238/stephen-harper-tina-fontaine-enquete-refus

    Exclusif – Sévices sexuels, abus de pouvoir et intimidation à l’endroit de femmes autochtones. Des allégations graves dont font l’objet des policiers de la Sûreté du Québec de Val-d’Or. « On allait dans un chemin dans le bois et là, ils me demandaient de leur faire une fellation. […] Ils me payaient chacun 200 $. 100 piastres pour le service, 100 piastres pour que je ferme ma gueule », raconte Bianka.

    Enquête a recueilli le témoignage troublant de plusieurs femmes autochtones, qui, pour la première fois, prennent la parole et dénoncent publiquement le mépris et les abus qu’elles subissent de la part de ceux qui normalement devraient les protéger. Les policiers. RDI.

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelles/special/2015/10/femmes-autochtones-val-dor/

    Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a confirmé vendredi qu’aucune accusation ne sera portée contre les six policiers visés par des plaintes de violence et d’agressions sexuelles dont affirment avoir été victimes une quarantaine de femmes autochtones à Val-d’Or. RDI.

    https://www.ledroit.com/actualites/justice-et-faits-divers/val-dor-pas-daccusation-contre-les-policiers-confirme-le-dpcp-3ec424fc45655d8e69d95dcbad7bb6d0

    Affaire Camara

Laisser un commentaire