Profilage racial à Repentigny au QUÉBEC : Il doit sûrement y avoir une raison…

Un véhicule de patrouille est passé dans la rue. Une fois, deux fois. La troisième fois, les policiers ont baissé leur fenêtre pour s’adresser aux frères. « Qu’est-ce que vous faites ici, vous autres ? On ne vous a jamais vus dans le coin ! » Ça n’a duré que quelques minutes. Leslie Blot s’est retrouvé menottes aux poings. Coffré sous les yeux de son fils de 3 ans, affolé, qui n’y comprenait rien. Stanley Jossirain, 25 ans, a grandi à Repentigny. Ses problèmes ont commencé quand il a obtenu son permis de conduire. La première fois, il a été interpellé dans la voiture de sa mère. « C’est à qui, cette auto ? Ta mère le sait, que tu traînes dehors ? » Il n’était pas 18 h. Plus tard, le gardien de sécurité a acheté sa propre voiture. « Elle est à toi ? Tu l’as payée combien ? » Ce genre de questions, chaque fois. LA PRESSE. L’affaire Shewany et Kélian, ces deux de 12 à l’époque arrêtés, fouillés, ayant subi un interrogatoire musclé dans la présence de leurs parents ou d’avocat afin de les forcer à avouer un délit qu’ils n’ont pas commis, date de 2013. Ils sont aujourd’hui adultes et sont toujours dans le processus d’obtenir justice après une décision de la CDPDJ en 2018. La Commission réclame 42 000 dollars en dommages pour les jeunes. INTEXTO.

PHOTO KARENE-ISABELLE JEAN-BAPTISTE, COLLABORATION SPÉCIALE

Leslie Blot

C’était un bel après-midi d’été. Leslie Blot avait décidé d’organiser un barbecue familial, chez lui, dans un paisible quartier de Repentigny. Le courtier hypothécaire et son frère avaient entrepris de gonfler des jeux gonflables à l’aide d’un appareil branché dans l’allume-cigarette de la voiture.

Un véhicule de patrouille est passé dans la rue. Une fois, deux fois. La troisième fois, les policiers ont baissé leur fenêtre pour s’adresser aux frères. « Qu’est-ce que vous faites ici, vous autres ? On ne vous a jamais vus dans le coin ! »

Ça n’a duré que quelques minutes. Leslie Blot s’est retrouvé menottes aux poings. Coffré sous les yeux de son fils de 3 ans, affolé, qui n’y comprenait rien.

***

PHOTO KARENE-ISABELLE JEAN-BAPTISTE, COLLABORATION SPÉCIALE

François Ducas

C’était un petit matin de décembre. François Ducas, enseignant à l’école spécialisée L’Horizon, venait de sauter au volant de sa BMW pour aller superviser des jeunes en milieu de travail. Deux policières l’ont interpellé. Il n’avait pourtant commis aucune infraction routière. Il a rouspété. Il a composé le 911, un peu pour avoir de l’aide, surtout pour laisser une trace.

Les policiers lui ont passé les menottes et l’ont placé en état d’arrestation.

***

PHOTO KARENE-ISABELLE JEAN-BAPTISTE, COLLABORATION SPÉCIALE

Ludia Zama

Ludia Zama, directrice générale d’un centre d’aide pour enfants autistes à Montréal, a déménagé à Repentigny en août 2018. Pour la vie de banlieue. Et parce qu’elle pouvait y loger ses trois enfants dans une belle maison, avec une grande cour, pour bien moins cher que dans l’île.

Depuis, Ludia Zama a été interpellée à cinq reprises par la police de Repentigny. Sans raison apparente.

Ça ne lui était jamais arrivé, à Montréal.

***

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Stanley Jossirain

Stanley Jossirain, 25 ans, a grandi à Repentigny. Ses problèmes ont commencé quand il a obtenu son permis de conduire. La première fois, il a été interpellé dans la voiture de sa mère. « C’est à qui, cette auto ? Ta mère le sait, que tu traînes dehors ? » Il n’était pas 18 h. Plus tard, le gardien de sécurité a acheté sa propre voiture. « Elle est à toi ? Tu l’as payée combien ? » Ce genre de questions, chaque fois.

Stanley Jossirain a été interpellé tellement de fois qu’il a cessé de les compter.

***

Quelque chose ne tourne pas rond à la police de Repentigny.

Les membres de la communauté noire le disent depuis des années. Un rapport commandé par la Ville, dévoilé en primeur la semaine dernière par ma collègue Katia Gagnon, l’a confirmé, chiffres à l’appui.

Consultez le rapport commandé par la Ville

Que dit ce rapport ? En gros, que les Noirs sont trois fois plus susceptibles que les Blancs d’être interpellés par le Service de police de la Ville de Repentigny (SPVR).

Réaction immédiate, épidermique et largement répandue sur les réseaux sociaux et dans la boîte de courriels de Katia Gagnon : il doit sûrement y avoir une raison.

Oui, il y en a une.

Mais pas celle que l’on pense.

***

Beaucoup (trop) de gens sont convaincus que les Noirs sont interpellés plus souvent parce qu’ils commettent plus de crimes. Autrement dit, que tout ça n’est qu’une fausse nouvelle, un faux scandale.

Ce serait trop simple. Les trois auteurs du rapport, Victor Armony, Mariam Hassaoui et Massimiliano Mulone, sont des chercheurs universitaires qui ont pris la criminalité en compte dans leurs calculs. Ils notent qu’à Repentigny, « les personnes interpellées appartenant à la communauté noire n’ont pas plus d’antécédents criminels que celles venant de la communauté blanche ».

En d’autres termes, il n’est pas possible d’expliquer le traitement différencié au niveau des interpellations par des comportements “criminels” différenciés entre les communautés de Repentigny.

Extrait du rapport commandé par la Ville

Enfin, pour que ce soit bien clair : « Peu importe le mode de calcul, les personnes noires sont entre deux fois et demie et trois fois plus à risque de se faire interpeller par le SPVR que les personnes blanches. »

***

François Ducas n’est pas un criminel. C’est un enseignant. Pas sorteux. Tranquille. Tellement tranquille, en fait, qu’il a choisi de s’établir et de travailler en banlieue. « J’ai quitté Montréal quand j’ai eu mes enfants pour avoir plus d’espace et pour fuir un peu la ville. »

Il y a 20 ans, Repentigny, à l’est de Montréal, était une cité-dortoir presque exclusivement blanche. On n’y comptait que 500 Noirs, selon le recensement de 2001.

Avec les années, et avec l’explosion du marché immobilier à Montréal, de plus en plus de familles noires issues de la classe moyenne ont décidé de faire comme François Ducas.

Désormais, Repentigny compte 10 % de résidants noirs, soit environ 9000 citoyens, pour la plupart d’origine haïtienne. « J’ai l’impression qu’ils n’étaient pas habitués et qu’ils ne se sont jamais habitués à ça », laisse tomber Leslie Blot.

PHOTO KARENE-ISABELLE JEAN-BAPTISTE, COLLABORATION SPÉCIALE

Pierre Richard Thomas, directeur de l’organisme Lakay Média

Les gens voient les Noirs comme des envahisseurs. Parfois, ce sont les citoyens eux-mêmes qui appellent la police. Ils trouvent que ce n’est pas normal, [des Noirs] dans ce quartier, dans une belle maison.

Pierre Richard Thomas, directeur de l’organisme Lakay Média

Il y a quelques années, avant l’incident des jeux gonflables, Leslie Blot a été interpellé en sortant du McDo, à deux pas de chez lui. Les policiers l’ont fait poireauter dans leur véhicule de patrouille, menotté, pendant qu’ils fouillaient sa voiture.

Cela a duré une heure et demie. Ils n’ont rien trouvé. « Tiens-toi tranquille dans notre ville, lui a lancé un policier avant de le laisser partir. On n’est pas à Montréal Noir, icitte. »

***

La douzaine de policiers interrogés dans le rapport des trois universitaires rejettent en bloc toute accusation de profilage racial.

Il doit sûrement y avoir d’autres raisons, protestent-ils en chœur, eux aussi.

Amers, ils rejettent la faute sur une poignée de militants appuyés par des médias sensationnalistes. Ils sont convaincus que les plaignants veulent s’en mettre plein les poches en portant leur cause devant le Tribunal des droits de la personne.

Ce n’est pas du racisme, jurent les policiers. Ce n’est pas du profilage. Ça n’a rien à voir avec ce que les chercheurs appellent les « biais inconscients ».

***

On s’entend, aucun policier de Repentigny ne se lève le matin avec l’ambition d’aller chasser du Noir.

Aucun d’eux n’a d’intention raciste. Aucun ne cible volontairement la communauté haïtienne. Quand ils interpellent des citoyens, ils se fient à leur « flair policier », expliquent-ils dans le rapport.

Mais voilà, peut-être que ce flair leur dit qu’un Noir au volant d’une BMW, c’est quand même un peu louche. Peut-être qu’il leur dit qu’une bande de jeunes Noirs qui flânent, le soir, dans les rues d’une banlieue majoritairement blanche, c’est suspect.

Ce n’est pas intentionnel ni même conscient. C’est leur flair qui leur dit ça. Leur instinct. C’est intangible, pas vraiment rationnel, comme une sorte de pressentiment.

Et c’est précisément là que les préjugés, ou les fameux biais inconscients, risquent de brouiller leur flair légendaire et de jouer contre les membres de la communauté noire.

Tout le monde a des préjugés, à divers degrés. On ne peut pas diviser les gens en deux catégories, les racistes et les non-racistes. On l’est un peu, beaucoup, rarement passionnément. Mais dans notre société fracturée, de plus en plus clivée, ces nuances prennent le bord.

Et le dialogue devient impossible.

***

Un rapport qui expose les faits et qui identifie clairement un problème, en temps normal, ça devrait être utile. Ça devrait être un premier pas pour en arriver à une solution.

Celui-ci risque au contraire de jeter de l’huile sur le feu et de diviser encore davantage les policiers et la communauté noire de Repentigny.

Ce n’est pas moi qui le dis, mais les auteurs eux-mêmes. Ils l’écrivent en toutes lettres dans leur rapport : on utilisera leurs conclusions pour opposer les policiers (que les uns voudront faire croire fondamentalement racistes) et les militants (que les autres présenteront comme intrinsèquement anti-police).

On n’en sortira pas. Les policiers, au lieu de voir un problème à résoudre, se sentiront injustement ciblés et se replieront sur leurs positions. Pendant ce temps-là, la méfiance de la communauté noire continuera d’augmenter.

Triste constat.

***

Ludia Zama se méfie de la police. Elle en a peur. Ce n’est pas normal, au Québec.

La mort de Jean René Junior Olivier, le 1er août, n’a rien fait pour la rassurer. L’homme souffrait de troubles mentaux. Il avait des visions et brandissait un couteau quand sa mère a composé le 911 pour qu’on lui vienne en aide. À la place, il a reçu trois balles.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, ARCHIVES COLLABORATION SPÉCIALE

Jean René Junior Olivier a été abattu par des policiers à Repentigny, le 1er août dernier.

« La police à Repentigny, ça fait très peur, confie Ludia Zama, elle-même mère de trois enfants adultes, dont l’un souffre d’autisme. Je peux vous le dire, ça fait très peur. Quand les enfants sortent, ça crée beaucoup d’anxiété. »

Elle a posé une caméra dans sa voiture, au cas où. « Je ne regrette pas d’être venue à Repentigny, c’est une belle ville. Par contre, je dois me protéger. Je dois protéger mes enfants. »

***

Leslie Blot a quitté Repentigny. Avant de partir, il avait aussi posé des caméras dans sa voiture et devant sa maison. Il a fait une vingtaine de vidéos d’interpellations. Une vingtaine !

J’allais au dépanneur et je me faisais interpeller. Tout le temps, tout le temps. C’était invivable.

Leslie Blot

Il est parti quand il a réalisé que, malgré ses plaintes, rien n’avait changé. Le policier qui l’avait arrêté dans « l’affaire » des jeux gonflables venait de pointer son arme sur un homme, dans un parc, parce qu’il tenait le coupe-papier utilisé par son gamin de 8 ans pour réparer un jouet…

« Je me suis dit : avant qu’il m’arrive quelque chose, il vaut mieux que je déménage. »

La Ville taxée d’hypocrisie

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Dans une décision rendue en octobre dernier, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a demandé à la Ville de Repentigny et à trois policiers de verser 35 000 $ à François Ducas, un enseignant interpellé sans raison au volant de sa voiture, en décembre 2017.

La Ville de Repentigny reconnaît qu’elle a un problème. La directrice de son service de police a admis la semaine dernière que les chiffres d’un rapport sur le profilage racial étaient « difficiles à entendre ». L’administration municipale a adopté un plan d’action sur cinq ans pour redresser la barre.

Tout va bien, donc ?

Consultez le plan d’action de la Ville

Pas tout à fait. Car si la Ville de Repentigny fait acte de contrition en public, elle a la fâcheuse habitude de laisser traîner les choses, en privé. Face aux décisions gênantes qui s’accumulent à sa porte, elle ne reconnaît rien.

Chaque fois que la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) rend une décision favorable à des citoyens victimes de profilage, la Ville refuse de s’y soumettre, s’exaspère Pierre Richard Thomas, directeur de l’organisme Lakay Média. « Elle est là, l’hypocrisie. »

Dans une décision rendue en octobre dernier, la CDPDJ a demandé à la Ville et à trois policiers de verser 35 000 $ à François Ducas, un enseignant interpellé sans raison au volant de sa voiture, en décembre 2017.

La Ville n’y a pas donné suite. L’affaire sera portée l’an prochain devant le Tribunal des droits de la personne, qui a le pouvoir de rendre des ordonnances juridiquement contraignantes.

Même scénario dans le cas de Kélian Ruault et de Shewany Tshilombo, deux enfants de 12 ans arrêtés, menottés et fouillés alors qu’ils jouaient à cache-cache, lors d’une fête d’anniversaire, en 2013, à la Marina de Repentigny. Les policiers insistaient lourdement pour faire avouer aux enfants terrorisés qu’ils avaient cassé la fenêtre d’une voiture… fracassée des jours plus tôt !

Encore une fois, la Ville a fait fi de la décision de la CDPDJ, qui avait demandé aux policiers en cause de verser 42 000 $ en dédommagements. Encore une fois, le Tribunal devra trancher l’affaire, l’an prochain.

***

En juillet, la CDPDJ a reconnu que Leslie Blot avait été victime de profilage racial lorsque des policiers l’ont arrêté alors qu’il ne faisait rien de plus terrible que de gonfler des jeux gonflables pour amuser sa famille. Pour réparer sa faute, la Ville a été invitée à verser 38 400 $ au citoyen.

« C’était une suggestion pour éviter de se retrouver devant le tribunal. Ils avaient 30 jours pour la respecter, mais ils l’ont complètement ignorée, comme ils le font toujours, se désole Leslie Blot. Ils persistent à essayer de défendre l’indéfendable. »

Prétextant les processus en cours, une porte-parole de la Ville n’a pas voulu m’expliquer pourquoi Repentigny refusait systématiquement de se soumettre aux décisions de la CDPDJ.

Leslie Blot ne comprend pas.

Ils paient des avocats avec l’argent des contribuables, ça leur coûte encore plus cher que de se soumettre à la décision de la Commission. Je trouve ça illogique.

Leslie Blot

Les citoyens qui portent plainte pour profilage ont généralement de bons emplois et les sommes en cause sont relativement peu élevées. Ils ne font pas cela pour l’argent. Ils le font pour que ça change.

« Je voulais juste des excuses, dit François Ducas. Je voulais que les policiers reconnaissent ce qu’ils ont fait – et ce que ça provoque, quand ils font ça à des citoyens. Moi, ça m’a empêché de dormir. J’ai développé la rage. Je n’arrivais pas à comprendre comment j’avais pu me faire menotter comme un vulgaire criminel. »

Des excuses, François Ducas en attend encore.

 

ISABELLE HACHEY, LA PRESSE, sous le titre :

Profilage racial à Repentigny

Il doit sûrement y avoir une raison…

ViaLa Presse
PARTAGER
Article précédentArnaque à l’or portant sur 53 millions : Les gendarmes et policiers mis en cause à un pas de la prison
Article suivantKABIROU MBODJ VISÉ PAR UNE PLAINTE DE PLUS DE 2800 PRESTATAIRES DE WARI
Pascaline Niyokwizera organise cette cagnotte. https://www.gofundme.com/f/justice-pour-pacifique*************************************** ****************+ *****L`Agneau PACIFIQUE de Ville-Québec et les Loups BLANCS ET MÉCHANTS***** Les autochtones, les noirs, les arabes, les minorités racisées, les étudiants africains et les étudiants étrangers de PARTOUT au Québec au Canada sont appelés à la vigilance. Il s`y passe des choses honteuses, très bizarres et contraires à cette image publicitaire (fausse comme une personne fausse) qu`ils véhiculent par exemple en Afrique et dans le tiers-monde.***Les assassinats policiers sont des assassinats politiques*** La JUSTICE PARTISANE ET TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRE DES BLANCS est devenue un instrument de liquidation et d`élimination de noirs et de minorités racisées. - Dembo Diatta *** https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2021-11-28/jeunes-noirs-arretes-a-quebec/on-tremblait-et-on-pleurait.php *** POLICIERS BLANCS, RACISTES, TRICHEURS ET ASSASSINS d`autochtones, de noirs, de minorités racisées, d`africains, d`étudiant noirs et toujours responsables de rien. * Lorsqu`une PLAINTE DE DEMBO DIATTA, l`étudiant noir au Québec au Canada, est suivie d`un banditisme d`état pour tirer d`affaire des blancs dans le tort et le faux : itinéraire d`une CHASSE AU NOIR INÉDITE au Québec au Canada avec la complicité de la justice olé olé des blancs dans des pratiques sales et sauvages. **************** https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2021-11-17/donnees-des-services-correctionnels-du-quebec/une-classification-raciale-des-detenus-jugee-denigrante.php ****** Une victime de violence policière dénonce l’absolution d'une ex-agente https://cobp.resist.ca/fr/node/22912 ********************************************************************** La responsabilité académique ***** D’abord, faut-il une thèse de doctorat pour exposer l’incohérence d’une enseignante qui réclame sa liberté d’expression, et qui du même coup, durant une conversation sur le même sujet, refuse d’accorder la parole à une élève ? https://kewoulo.info/la-responsabilite-academique/ ****************** Ils sont nombreux et trop nombreux les PROFESSEURS OU ENSEIGNANTS PAR EFFRACTION au service du banditisme des S. S dans les pays ou provinces du profilage racial, du racisme systémique et des longues et larges et grosses chaînes du racisme. * Faudrait-il envoyer vos enfants étudier dans un pays ou une province où la Police assassin des blancs du profilage racial et leurs S. S utilisent le milieu académique pour se tirer d`affaire d`un dossier sale et sauvage ? - Dembo Diatta. ***************** https://kewoulo.info/college-de-maisonneuve-lemploi-repete-commencant-n-denonce/ Dembo Diatta, l`étudiant noir au Québec au Canada-suite 1 https://kewoulo.info/dembo-diatta-letudiant-noir-quebec-canada-suite-1/ ********** Dembo Diatta, l`étudiant noir au Québec au Canada ******************** https://kewoulo.info/dembo-diatta-letudiant-noir-quebec-canada/ ***************** La stratégie pompier-pyromane, c`est par exemple lorsque la police des blancs du profilage racial et du racisme systémique se livre à l`entrée à du banditisme et de la criminalité pour se positionner à la sortie comme celle qui doit régler ce même banditisme-criminalité avec besoin de beaucoup de fonds du gouverne-ment. Le profilage racial, le racisme systémique, la violence systémique, la discrimination systémique, l`étouffement judiciaire systémique, la haine systémique, le banditisme d`état, L`ÉLIMINATION D`ÉTUDIANTS AFRICAINS PAR LA POLICE ET LES S. S DES BLANCS, la surveillance de masse des noirs et des arabes ne doivent pas être des programmes politiques d`institutions TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRES ET TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS ÉTHIQUES ET TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS MORALES. https://kewoulo.info/quebec-noirs-autochtones-arabes-davantage-cibles-spvm/ ************************************************************************* Canada : la police a incité un couple à commettre un attentat https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ ********************************************************************** Le Pr Babacar Kanté, ancien juge au Conseil constitutionnel, a soutenu que l’indépendance d’un juge est fondée sur sa morale, son éthique, SES VERTUS et SES QUALITÉS PERSONNELLES, ajoutant qu’aucune loi ne peut garantir l’indépendance d’un juge quand il ne veut pas l’être, lors d’un atelier. KEWOULO.INFO **************** https://www.lapresse.ca/debats/opinions/2021-02-06/le-sort-de-camara-sans-la-camera.php ********************************************************************** « Les racistes sont des gens qui se trompent de colère. », LÉOPOLD SÉDAR SENGHOR . https://kewoulo.info/quebec-noirs-autochtones-arabes-davantage-cibles-spvm/ ********************************************************************* “Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est l'indifférence des bons.”, MARTIN LUTHER KING . ******* https://kewoulo.info/le-massacre-autochtone/ ********************************************************************** Intégrité (LAROUSSE.FR) *** DÉFINITIONS *** État de quelque chose qui a toutes ses parties, qui n’a subi aucune diminution, aucun retranchement : L’intégrité du territoire, d’une œuvre. État de quelque chose qui a conservé sans altération ses qualités, son état originels : Conserver l’intégrité de ses facultés intellectuelles malgré l’âge. Qualité de quelqu’un, de son comportement, d’une institution qui est intègre, honnête : L’INTÉGRITÉ D’UN JUGE. ******** https://ricochet.media/fr/3517/affaire-mamadi-iii-fara-camara-une-enquete-tenant-compte-des-problemes-systemiques-simpose *********************************************************************** SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ REIGNENT UN RACISME ET UNE VIOLENCE SYSTÉMIQUES ÉXUBÉRANTS ANTI-MINORITÉS RACISÉES DANS LE SYSTÉME DE JUSTICE, UN SYSTÉME DE JUSTICE QUI TRICHE ET QUI NE MANQUE PAS DE GÊNE DE FAIRE DE LA VICTIME RACISÉE LE BOURREAU ET LES BOURREAUX DES PACHAS. **** https://kewoulo.info/quebec-liberte-academique-droit-a-linjustice-racisme-a-violence-systemique/ *********************************************************************** Cette vision agit comme « […] un filtre inconscient de la preuve qui permettra de « monter un dossier » contre un suspect, tout en écartant, négligeant ou en supprimant des éléments de preuve tendant à innocenter ce même suspect ». Elle touche tous les intervenants judiciaires, dont les policiers et les procureurs de la Couronne, en leur permettant de fonder leurs décisions sur des RACCOURCIS MENTAUX. Le « préjugé de confirmation » fait partie des mécanismes qui sous-tendent cette vision en renforçant une PERCEPTION TRONQUÉE DE LA RÉALITÉ. Sans compter que les préjugés, conscients ou non, s’infiltrent dans l’interprétation des faits et de la preuve. C’est ainsi que le RACISME implicite et SYSTÉMIQUE entre en jeu, mettant en péril la notion de présomption d'innocence, principe fondamental en vertu de la primauté du droit. Panique morale et pressions institutionnelles renforçant la VISION TUNNeL. RICOCHET.MEDIA. *** https://kewoulo.info/nulle-reconciliation-vraie-verite-genie-nucleaire-a-comprendre-sauf-manifestement-certains/ *********************************************************************** Lorsqu’un incident se produit, ces personnes se voient attribuer arbitrairement la responsabilité des torts. Ces personnes étant socialement MARGINALISÉES et STIGMATISÉEES, LA SOCIÉTÉ ET LES INSTITUTIONS SE MOBILISENT FACILEMENT CONTRE ELLES. À plus forte raison, lorsque les policiers sont soumis aux pressions médiatiques ou institutionnelles portées par les demandes du public, qui requièrent l’identification rapide d’un suspect. Cela a pour effet de renforcer la VISION TUNNEL. On est à même de constater l’importance des garanties procédurales et institutionnelles lors de l'enquête et du dépôt des accusations. Rappelons que le procureur de la Couronne exerce UN RÔLE quasi judiciaire, QUI LUI IMPOSE DE RECHERCHER LA VÉRITÉ et non d’obtenir une condamnation. L'utilisation pondérée du pouvoir discrétionnaire est donc au cœur du système de justice pénale. Or, les procureurs ne sont à l’abri ni de la panique morale, ni des pressions institutionnelles, ni de la VISION TUNNEL. L’histoire judiciaire nous apprend que cette vision a eu des effets dévastateurs dans plusieurs cas ayant mené à des commissions d’enquête dans les dossiers de condamnations injustifiées de Donald Marshall Jr l, Guy-Paul Morin, David Milgaard, Thomas Sophonow et James Driskell, personnes racisées (Autochtones). Dans ces dossiers, tous les procureurs de la Couronne étaient pourtant des avocats expérimentés. Fait d’autant plus inquiétant, la Cour suprême du Canada a reconnu à maintes reprises LA PRÉSENCE DU RACISME À L’ENDROIT DES PERSONNES NOIRES ET AUTOCHTONES AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ ET DU SYSTÉME DE JUSTICE PÉNALE. L’expérience des procureurs de la Couronne et le fait qu’ils occupent une haute position hiérarchique ne permettent pas d’inférer qu’ils comprennent le racisme systémique et ne les préservent pas des œillères de la VISION TUNNEL. En 1989, la Commission royale d’enquête dans le dossier Donald Marshall Jr., un Autochtone condamné à tort pour un meurtre, avait conclu que l'enquête policière semblait avoir pour but de rechercher uniquement des éléments de preuve inculpatoire sur le meurtre et d'écarter l’ensemble des autres preuves disculpatoires. Les trois commissaires avaient conclu qu'une des raisons pour lesquelles Donald Marshall Jr. avait été reconnu coupable et avait passé onze ans en prison pour un crime qu'il n'a pas commis, c’est parce qu’il était un « Indien ». RICOCHET.MEDIA. ******************************************** Kocoumbo : l'Étudiant noir https://www.babelio.com/livres/Loba-Kocoumbo--ltudiant-noir/408693 ********************************************************************* SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ LE SYSTÉME DE JUSTICE A MENTI, A TRICHÉ, MENT, COMPLOTE, MANIGANCE ET TRICHE POUR NUIRE À UN NOIR ET UN ÉTRANGER (expérience chez les toubabes blancs privilégiés par leur justice des blancs complice de crimes et qui TRICHE). https://www.journaldemontreal.com/2017/04/06/affaire-fredy-villanueva-lintervention-de-la-cour-superieure-demandee ******************************************************************* Soyez vigilent dans ces "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" où la police est RACISTE, RACIALISTE, SUPRÉMACISTE ET MALICIEUSE vis-à-vis des autochtones, des noirs, des arabes, et où les SERVICES de l`État dont le MINISTÈRE (TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRE) DE L`ESPIONNAGE ET DE L`ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR (MEES), LE MILLIEU UNIVERSITAIRE TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRE DE LA LIBERTÉ ACADÉMIQUE, DES ORGANISATIONS, LES S. S, L`ACSF ET LA POLICE RACISTE, RACIALISTE, MALICIEUSE, SUPRÉMACISTE des blancs sont mobilisés et utilisés dans des pratiques sales et sauvages pour détruire un noir et un étranger avec la COMPLICITÉ DE LA JUSTICE des blancs dans des CRIMES (Québec au Canada). https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1802520/genou-spvm-police-montreal-george-floyd-enquete ********************************************************************* FABRIQUE DE PREUVES ET DE LIENS, FABRIQUE DE TÉMOINS, ÉCOUTES SALES, SAUVAGES ET CRIMINELLES, MAQUILLAGE DE CRIMES, SABOTAGE LIGNE TÉLÉPHONIQUE, SABOTAGE LIGNE INTERNET, Montages, Manipulations, Combines, Mensonges, Tricherie, Manigances, MOBILISATION ET UTILISATION des services de l`état dans du banditisme et de la criminalité, REFUS D`ALLER À UN PROCÈS OUVERT AU PUBLIC dès lors que le dossier est sale, sauvage et gênant pour La Justice "TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRE, TRÈS TRÈS TRÈS PROFESSIONNELLE, TRÈS TRÈS TRÈS INDÉPENDANTE, TRÈS TRÈS TRÈS IMPARTIALE, TRÈS TRÈS TRÈS NEUTRE, TRÈS TRÈS TRÈS ÉTHIQUE, TRÈS TRÈS TRÈS MORALE", etc. *** https://www.leral.net/CANADA-Sira-Ndiaye-se-jette-du-22eme-etage-d-un-immeuble--Suicide-ou-meurtre-la-communaute-Senegalaise-s-interroge_a11842.html ********************************************************************** VENDREDI SAINT DES FAUX TERRORISTES https://www.seneplus.com/opinions/vendredi-saint-des-faux-terroristes ********************************************************************* LA DÉFAITE DES VA-T-EN GUERRE, LA VICTOIRE DES TERRORISTES https://www.seneplus.com/opinions/la-defaite-des-va-t-en-guerre-la-victoire-des-terroristes ******************************************************************** Le concept de terrorisme est le nouvel outil colonial de l`impérialisme sur le continent africain après les génocides de l`esclavage, les massacres autochtones, les génocides de la traite des personnes noires, les génocides des peuples autochtones, les génocides de la mission civilisatrice, le chaos du libéralisme sauvage sur le tiers-monde avec des mesures imposées pour détruire le tissu économique, social et familiale des états (ajustements structurels, endettement continu et perpétuel, etc. ). Il est également devenu UN OUTIL ET UN INSTRUMENT ÉLECTORAL DE GALVANISATION DE LA HAINE IDENTITAIRE sur des minorités religieuses et sur des minorités racisées. https://www.voltairenet.org/ *********************************************************************** Sur les fabriques terroristes des imposteurs pour brimer les manifestants, les activistes, les opposants, les journalistes, la vérité. TÉ ngoure diarale naléne diaxassé tarikha xi, diaxassé diné xi, diaxassé xéte xi, réye aye xalé 12-22 ans. ******************** Canada : la police a incité un couple à commettre un attentat https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ ********************************************************************** Le profilage racial : une réalité quotidienne à Montréal au QUÉBEC https://www.youtube.com/watch?v=6-hl_HKLUMQ ***************************** La hausse inquiétante des crimes racistes au Canada https://www.youtube.com/watch?v=FBYpMbOfVpc ********** ******************************************** Canada : la police a incité un couple à commettre un attentat https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ ********************************************************************** Les mêmes qui sont à l`origine de la guerre en Libye, au Mali et dans d`autres régions du monde cherchent à faire la même chose en Sénégambie et dans le GOLFE DE GUINÉE en conseillant le président-politicien et sa bande de délinquants. https://www.senenews.com/actualites/economie/regardez-cette-video-dans-laquelle-senghor-parlait-de-lexistence-du-petrole-senegalais_362308.html ************************************************************************* Utilisé autrefois pour discréditer les mouvements de libération nationale, le concept de terrorisme sert aujourd’hui à évacuer toute réflexion sur les raisons de l’action politique violente et les crimes perpétrés par des États. Alain Gresh . ********************* https://kewoulo.info/petit-traite-racisme/ ******************************** Canada : la police a incité un couple à commettre un attentat https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ *** ************************************************************************* Entrevue avec Le Professeur Didier Raoult ************************* https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/bien-entendu/segments/entrevue/356867/didier-raoult-covid-19-chloroquine-maladies-infectieuses ******************************************************* SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ LES S. S, LA JUSTICE ET LA POLICE RACISTE, RACIALISTE, MALICIEUSE ET SUPPRÉMACISTE (racistes QUI TRICHENT) SE SONT LIVRÉES À DES ACTIVITÉS NOCTURNES-CRIMINELLES, OCCULTES, NÉBULEUSES ET CRIMINELLES. **** https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/623112/je-n-appellerai-plus-le-911 ************************************************************************ Soyez vigilent dans ces "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" où la JUSTICE (raciste "très très très très intègre" QUI TRICHE) N`EST PAS ENCORE MATURE NI SUFFISAMMENT INTÈGRE pour RECONNAITRE ET ASSUMER INTÉGRALEMENT SES CRIMES ET SES BÉTISES SUR LES MINORITÉS RACISÉES. https://www.babelio.com/livres/Loba-Kocoumbo--ltudiant-noir/408693 ************************************************************************* La Police racialiste et suprémaciste Fabriques-MENSONGES-PISCINE-TOURNEVIS-FORMATIOnCONTINUE-MAUVAISeCORDINATION-ERREUR. ************************************************************************ ''On peut refuser de voir la vérité, ça ne l'empêche pas d'exister.'' - Erik L'Homme. ************************************************************************* "Or comme l’a magistralement démontré Naomi Klein dans la « Stratégie du choc » (ouvrage magistral que je recommande vivement), l’objectif de la guerre contre le terrorisme n’est pas de la gagner militairement, mais d’en faire une énorme machine à profit". - Pierre Sané, secrétaire général d`Amnesty international de 1992 à 2001. ************************************************************************ ''Tronquer des informations de la vérité et de la réalité pour faire inculper un (étudiant étranger africain AU QUÉBEC AU CANADA) noir, un autochtone, un arabe, une minorité racisée est justement une des manifestations du profilage racial effectué par la police et ''les services de sécurité publique'' des blancs ; mais également un indicateur d`un certain niveau d`éthique, de morale, d`intégrité, de déontologie, de conscience professionnelle, etc''. Qu`ont-ils fait lorsqu`ils se sont retrouvés SEULS DEVANT DIEU DANS LEURS BUREAUX D`OFFICIERS (ou de CHEFS) DE POLICE TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRES face à des dossiers de noirs, d`arabes, d`autochtones, de minorités racisées ? LE MENSONGE, LA TRICHE, LE DÉNI ET LA TRONCATURE DE LA VÉRITÉ ET DE LA RÉALITÉ ? Que feront-ils lorsqu`ils se retrouverons SEULS DEVANT DIEU DANS LEURS BUREAUX D`OFFICIERS (ou de CHEFS) DE POLICE TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRES face à des dossiers de noirs, d`arabes, d`autochtones, de minorités racisées ? LE MENSONGE, LA TRICHE, LE DÉNI ET LA TRONCATURE DE LA VÉRITÉ ET DE LA RÉALITÉ ? https://www.leral.net/CANADA-Sira-Ndiaye-se-jette-du-22eme-etage-d-un-immeuble--Suicide-ou-meurtre-la-communaute-Senegalaise-s-interroge_a11842.html ************************************************************************* LA COLONISATION NEUROLOGIQUE FAITE À UNE CERTAINE ÉLITE POLITICO-RELIGIEUSE EST L`UN DES PLUS GRANDS TORTS FAITS À CERTAINS PAYS D`AFRIQUE NOIRE FRANCOPHONE. TROP DE MYTHES SUR LE PASSÉ DE CEUX QUI EN RÉALITÉ NE SE SONT JAMAIS BATTUS ET QUI ONT FONCIÉREMENT ÉTÉ DES COLABORATEURS NOTOIRS DES OPPRESSEURS BLANCS ET RACISTES. https://www.youtube.com/watch?v=2enheC_CI18 **************** Les sales et sauvages FABRIQUES, MONTAGES, COMBINES, MANIPULATIONS, MANIGANCES terroristes des blancs et l`utilisation de leurs polices, leurs S. S, leur milieu universitaire très très très intégre de la liberté académique, des organisations dans du FAUX, de la TRICHE, du MENSONGE et des PRATIQUES SALES, SAUVAGES ET CRIMINELLES. ***** https://www.jeuneafrique.com/184654/politique/le-fils-de-dadis-camara-a-t-il-t-assassin/ ************************************************************** Les mensonges et la triche de la police, des S. S et de la justice des blancs constituent le problème de sécurité publique le plus sérieux. La stratégie des blancs TERRORISTE À GAUCHE, TERRORISTE À DROITE, TERRORISTE DEVANT, TERRORISTE DÉRRIÈRE, TERRORISTE EN HAUT, TERRORISTE EN BAS, TERRORISTE AUX COINS sur l`étudiant noir a échoué. MERDRE ! ! ! https://www.youtube.com/watch?v=h6fHUkJWD94 ************************************************************ https://kewoulo.info/noirs-autochtones-surrepresentes-prisons/ ****************** Il ne devrait pas appartenir à des institutions d`un état (dont la justice TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRE, TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS IMPARTIALE, TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS NEUTRE) d`être racistes et de tremper dans des activités occultes et nébuleuses de sorte à protéger des intérêts et des corporations des blancs dans le tort, TOURNER LE DOS À LA VÉRITÉ, ÉPOUSER LE MENSONGE ET LA TRICHE, ÉBLOUIR DANS L`INSJUSTICE. ** https://kewoulo.info/quebec-liberte-academique-droit-a-linjustice-racisme-a-violence-systemique/ *********************************************************************** Le TOKÉNISME est un mot récent, traduit de l'anglais, dérivé du mot «TOKEN », qui se traduit par «JETON». L'expression fait essentiellement référence à la pratique à laquelle un groupe ou un organisme a recours, afin d'inclure des personnes des minorités, dans le but de pouvoir se targuer d'être inclusives. RADIO-CANADA. https://kewoulo.info/repentigny-quebec-noirs-interpelles-trois-plus-blancs/ ******* LES SERVICES DE "SÉCURITÉ" PUBLIQUE TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRES DES BLANCS AU QUÉBEC AU CANADA SONT DESCENDUS BEAUCOUP TROP BAS DANS LA BÉTISE HUMAINE POUR TOMBER ET TREMPER DANS DES PRATIQUES DE BAS CANIVEAUX ET DES FOSSES SCEPTIQUES. https://kewoulo.info/quebec-liberte-academique-droit-a-linjustice-racisme-a-violence-systemique/ ************************************************************************ LE MINISTÈRE DE L`ESPIONNAGE ET DE L`ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR (MEES) https://kewoulo.info/quebec-homme-noir-froidement-abattu-de-trois-balles-lestomac-police-a-repentigny/ ********************************************************************* Le Loup et l'Agneau - Les Fables de La Fontaine en dessin animé https://www.youtube.com/watch?v=WmZKb5WlR8g ************************************************************************ REFUSONS ! LUTTONS ! RÉSISTONS ! ORGANIZE, DON’T AGONIZE ! RÉSISTANCE ! G. M. S. Boula ndjéring loungua féyis dawé, mou désséla YALLAH ACK AYE PÉXÉMES. Sante Yallah. FOUTIK ! OUTIK ! KÉLLO ! ************************************************************************* Lorsqu`un pays est dirigé par des assassins à la solde de pays étrangers blancs et racistes, la guerre civile n`est pas loin. Les assassins de CasamanCAIS de 1946 à 2021 (mars) sont de retour. Bassirou Diomaye Faye n`a pas parlé dans l`air. Le Général Moussa FALL Chef de la Gendarmerie de la Colonie française du Sénégal, le Directeur Général de la Police de la Colonie française du Sénégal et tous les complices (BLANCS DU PROFILGAE RACIAL ET DU RACISME SYSTÉMIQUE) du régime ASSASSIN de Macky SALL seront tenus pour responsables de tout ce qui arrivera à Ousmane SONKO et à sa famille proche ou éloignée au Sénégal ou ailleurs. UNE BANDE D`ASSASSINS ! ************************************************************************* Liste des MARTYRS (DE LA VÉRITÉ ET DE LA DIGNITÉ ): Bourama Sané, 12 ans, Bignona, Casamance ; Massiré Guéye, 15 ans, Diamaguéne ; Baye Cheikh Diop, 17 ans, Yeumbeul ; Alassane Bary, 17 ans, Centenaire ; Sadio Camara, 18 ans, Diaobe, Casamance ; Chérif Abdoulaye Mané, 19 ans, Bignona, Casamance ; Cheikh Ibrahima Coly, 20 ans, Bignona, Casamance ; Famara Goudiaby, 20 ans, Bignona, Casamance ; Pape Sidy Mbaye, 20 ans, Keur Massar ; Mansour Thiam, 20 ans, Dakar ; Cheikh Wade, 20 ans, Dakar ; Cheikhnouna Ndiaye, 21 ans, Parcelles Assainies ; Cheikhouna Ndiaye, 22 ans, Dakar ; Ismaëla Diémé, Ziguichor, Casamance ; Moussa Dramé, 35 ans, Ndoffane ; LISTE NON EXHAUSTIVE. https://kewoulo.info/trafic-de-passeport-diplomatique-justifications-alambiquees-de-ministre-affaires-etrangeres-seybani-sougou/ ************************************************************************ Nous avons besoin des grèves et manifestations terroristes MALGRÉ LE SOTIEN ACCORDÉ AUX ASSASSINS BLANCS DU PROFILAGE RACIAL, DU RACISME SYSTÉMIQUE ET DES SALES ET SAUVAGES ÉCOUTES TÉLÉPHONIQUES AU RÉGIME ASSASSIN. https://kewoulo.info/avons-besoin-greves-manifestations-terroristes/ ********************************************************************** Urgent - Déclaration de Yewi Askan Wi avec avec Sonko, Barthélemy Diaz, Khalifa Sall... https://www.youtube.com/watch?v=jMkRB8q-P_8

2 Commentaires

  1. Ils commettent des crimes sur des minorités racisées, puis fabriquent des crimes (contre leurs propres personnes ou d`autres) pour se placer en pompier-pyromanes et créer un besoin sécuritaire, puis diabolisent les victimes qui disent la vérité et la réalité, puis les créent un dossier, puis tentent de les éliminer (meurtres et assassinats de noirs, etc) avec la complicité de leur justice.

    https://www.lapresse.ca/actualites/2021-09-22/le-mathematicien-radicalise.php

    Coronavirus : aubaine miracle du nouvel ordre mondial pour le « moutonnnage» des malades et des humains ?

    https://kewoulo.info/coronavirus-aubaine-miracle-du-nouvel-ordre-mondial-pour-le-moutonnnage-des-malades-et-des-humains/

    Québec : Les Noirs, les Autochtones et les Arabes davantage ciblés par le SPVM

    https://kewoulo.info/quebec-noirs-autochtones-arabes-davantage-cibles-spvm/

    Québec : une police «deux poids deux mesures» ?

    https://kewoulo.info/quebec-police-deux-poids-deux-mesures/

    Québec : Un homme noir froidement abattu de trois balles dans l`estomac par la Police à Repentigny

    https://kewoulo.info/quebec-homme-noir-froidement-abattu-de-trois-balles-lestomac-police-a-repentigny/

    QUÉBEC : Mamadi Camara a été victime de profilage racial, maintiennent ses avocats

    https://kewoulo.info/quebec-mamadi-camara-a-ete-victime-de-profilage-racial-maintiennent-avocats/

    Québec : « Liberté académique » ou droit à l`injustice, au racisme, et à la violence systémique ?

    https://kewoulo.info/quebec-liberte-academique-droit-a-linjustice-racisme-a-violence-systemique/

    L’affaire Shewany et Kélian, ces deux de 12 à l’époque arrêtés, fouillés, ayant subi un interrogatoire musclé dans la présence de leurs parents ou d’avocat afin de les forcer à avouer un délit qu’ils n’ont pas commis, date de 2013.

    Ils sont aujourd’hui adultes et sont toujours dans le processus d’obtenir justice après une décision de la CDPDJ en 2018. La Commission réclame 42 000 dollars en dommages pour les jeunes. INTEXTO.CA.

    https://www.intexto.ca/repentigny-au-tribunal-pour-deux-cas-de-profilage-racial/

  2. Québec : Un homme noir froidement abattu de trois balles dans l`estomac par la Police à Repentigny

    L`un des policiers est venu me dire qu`ils l`ont donné trois balles dans l`estomac. La police n`aime pas voir de noirs à Repentigny.

    https://kewoulo.info/quebec-homme-noir-froidement-abattu-de-trois-balles-lestomac-police-a-repentigny/

    QUÉBEC : Mamadi Camara a été victime de profilage racial, maintiennent ses avocats

    https://kewoulo.info/quebec-mamadi-camara-a-ete-victime-de-profilage-racial-maintiennent-avocats/

    Journée nationale de la vérité et de la réconciliation | Racisme systémique: «comme une patate chaude pour Legault»

    https://www.985fm.ca/nouvelles/opinions/427892/journee-nationale-de-la-verite-et-de-la-reconciliation-racisme-systemique-comme-une-patate-chaude-pour-legault

    Drainville | Racisme systémique envers les minorités racisées au Québec: «Je persiste à dire que non»

    https://www.985fm.ca/nouvelles/politique/427894/drainville-racisme-systemique-envers-les-minorites-racisees-au-quebec-je-persiste-a-dire-que-non

Laisser un commentaire