Patte D’oie : une vingtaine de maraîchers arrêtées pour usage d’eaux usées de l’ONAS

Patte D'oie

Texte alternatif de la bannière

Les éléments du Majore Ala Ngom ont fait une descente aux zones de maraîchage de la Patte d’Oie. Ils ont mis la main sur une vingtaine de maraîchers qui arrosaient leurs plants de légumes par les eaux usées de la station de l’Office National d’Assainissement sénégalaise (ONAS). Ils ont été surpris en flagrant délit dans leur besogne.

Une vingtaine de personnes ont été interpellées, 3 moto pompes saisies. C’est à la suite d’une opération de coup de poing organisé par le Major Ala Ngom Brigade départementale des services d’hygiène du département de Dakar et ses éléments. Selon le Major Ala Ngom, « un groupe de maraîchers mal intentionnés ont procédé à la destruction du collecteur d’eau usées de la l’ONAS situé derrière le Lycée de cosmobodine de Patte d’Oie, ils ont installé des conduites d’amener et de réservoirs, puiser ces eaux dangereuses en vue d’arroser les plants de salades et autres sur une étendue de plus de quatre hectare« .

Selon le Majore Ngom, il s’agit d’une véritable organisation criminelle,  » le fait que des personnes mal intentionnées s’associent pour diligenter cette activité, elles ne peuvent être considérées que comme des criminels« . Devant la gravité de la situation, il a tenu à prévenir les populations à la consommation de ces produits,  » c’est des eaux qui contiennent des virus, des bactéries, des parasites. C’est une charge négative pouvant apporter des contaminations sur ces légumes et c’est dangereux pour la consommation« .

Même si tous les maraîchers ne sont pas concernés, il y aura des décentes fréquentes dans ces zones pour mettre la main sur les maraîchers récidivistes qui se soucient de leurs poches que de la santé des populations.

Selon le Major Ngom, le parquet de Dakar a été saisi, les mis en cause devront répondre devant la loi, il a dit:  » le parquet de Dakar a été informé, nous allons continuer les recherches et les investigations pour mettre hors d’état de nuire ses maraîchers. Ce sont des amendes et d’emprisonnement extrêmement élevés, parce qu’ici au Sénégal, les pouvoirs publics, au premier rang le président de la République accorde une importance particulière dans le secteur de la santé, notamment de la santé des consommateurs ».

Il ajoute que: « Ce n’est pas tout le monde, nous faisons la distinction, mais nous sommes dans une cadre d’enquête de flagrant délit, donc ce sont les personnes qui ont été trouvées en possession d’objet, d’indices ou présentant des traces ou qui étaient en train de commettre en flagrant délit l’acte qu’on a déjà pris qui sont concernés« .

Il faut noter que nous avons trouvé des personnes qui utilisent de l’eau propre comme celle des « sayanes » ou de l’eau épurée par la SDE ne sont pas inquiétées. Mais les autres vont être arrêtés et présentés au parquet de Dakar.

 

Laisser un commentaire