Ousmane Mbaye, Directeur du Commerce Intérieur : « Il n’y aura aucune pénurie lors de la Korité»

Il n’y aura pas de pénurie de poulets et de denrées de première nécessité dont l’oignon, la pomme de terre et l’huile. L’assurance a été donnée par le Directeur du commerce intérieur. Ousmane Mbaye s’exprimait ce week-end en marge d’une cérémonie de remise de produits hygiéniques octroyés à l’Etat du Sénégal par la Coopérative nationale des ferrailleurs du Sénégal, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19.

«Le marché sera bien approvisionné en poulets et autres denrées de consommation dont la pomme de terre et l’oignon durant cette traite de Korité. Que les consommateurs soient rassurés ! Car nous avons un stock d’un million de poulets, de 15 000 tonnes d’huile, de la pomme de terre et de l’oignon en suffisance», a déclaré le Directeur du commerce intérieur. «La Korité constitue une opportunité pour nos aviculteurs qui peinaient à écouler à cause de la pandémie. Le marché sera approvisionné suffisamment sur ce plan», a-t-il ajouté.

Ousmane Mbaye indique également qu’il y aura assez de pommes de terre. «Les maraîchers ont produit en masse de l’oignon et de la pomme de terre. Ils rencontraient des problèmes d’écoulement faute de marché, à cause de la maladie du coronavirus. Mais ils ont là l’opportunité d’écouler leurs produits. Mais à des prix homologués et rémunérateurs pour que chacun y trouve son compte. Il y a une production en quantité suffisante pour l’oignon local.

Pour la pomme de terre, nous venons de finir avec la production des Niayes. Mais nous avons pris des dispositions pratiques en faisant venir la production de Seneguindia, qui était conservée dans les chambres froides depuis deux à trois mois », dit-il, avant d’exclure toute levée de l’importation de l’oignon local jusqu’à l’épuisement du stock. Concernant la forte demande en huile, Ousmane Mbaye affirme : «Des dispositions pratiques ont été prises. Nous disposons de 15 000 tonnes de litres d’huile.

Nous pensons que ce stock est largement suffisant pour couvrir les besoins du marché. Nous osons espérer qu’il n’y aura pas de rupture aussi bien ici que dans les autres localités du pays. Nous sommes en train de voir les moyens logistiques pour éviter tout désagrément aux consommateurs.»

L’AS

Laisser un commentaire