Oumar Youm annonce pour ‘’bientôt’’ la réouverture des frontières terrestres

Les frontières terrestres de l’espace de la CEDEAO seront bientôt réouvertes sous réserve de la validation des protocoles sanitaires de l’institution communautaire, a révélé vendredi à Ziguinchor (sud) le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement Me Oumar Youm.

‘’Nous sommes dans une dynamique de reprise de la vie normale tout en prenant en compte l’existence de la maladie. La réouverture des frontières terrestres sera pour bientôt. C’est une question de jours’’, a expliqué le ministre sénégalais des Transports terrestres.
Il s’exprimait au cours d’une rencontre avec les chauffeurs et transporteurs de la gare routière de Ziguinchor au sujet des mesures prises par l’Etat pour accompagner les acteurs du transport et des réformes en cours dans le secteur.
‘’Les ministres des Transports et ceux du Commerce de la CEDEAO étaient tombés d’accord pour procéder à la réouverture des frontières terrestres, maritimes et aériennes pour le 15 juillet.  Actuellement nous sommes en attente de validation des protocoles sanitaires’’, a inisté M. Youm.
‘’L’une des missions principales de la CEDEAO est de faciliter le déplacement des personnes et des biens. Donc il s’agit d’une question de jour avant cette réouverture des frontières’’, a poursuivi Me Oumar Youm sans plus de détails.
Par ailleurs le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement est largement revenu sur les réformes en cours dans le secteur. Il a notamment évoqué la loi d’orientation et d’organisation du transport terrestre votée en juin.
‘’Nous sommes en train de réfléchir sur les axes des décrets d’application qui permettront la mise en place de trois structures importantes pour la modernisation du système des transports terrestres’’, a dit Me Oumar Youm en citant ‘’la création d’un Fonds de développement des transports terrestres, le Conseil national des transports terrestres et un autre organe dédié à la lutte pour la sécurité routière’’.
Il a révélé qu’une enveloppe de 33 millions de francs CFA est octroyée aux différents segments du transport terrestre de la région de Ziguinchor pour les aider à ‘’juguler l’impact du Covid-19 dans le secteur’’.

Laisser un commentaire