Omerta de l’Etat sur leur « cas »: les taximen fermement décidés à marcher le 22 juillet prochain

greve des taximans
greve des taximans

Les taximen ont annoncé leur volonté de garer leurs véhicules et de manifester le 22 juillet prochain, pour protester contre le «mépris de l’Etat» face à leurs difficultés. Modou Ndiaye, le secrétaire général du Syndicat démocratique des chauffeurs de taxis du Sénégal (Sdcts), indique qu’il s’agit pour eux de donner un sens à leurs revendications face au « silence coupable » de l’Etat.

Lors d’une conférence de presse, les chauffeurs de taxis ont dénoncé « la mauvaise répartition » du fonds de riposte de la Covid-19 et exigé sa hausse jusqu’à hauteur d’un milliard en leur faveur. Ils critiquent également le blocage du renouvellement des visites techniques, l’épuisement des laissez-passer du fait de «l’inertie» de la Direction des Transports terrestres et les sanctions infligées aux chauffeurs de taxi par certains policiers et gendarmes, pour le non-respect du nombre de places requises.

Les camarades de Modou Ndiaye dénoncent également la non-implication des chauffeurs dans la loi d’orientation des transports, les « contraventions anormales » au niveau de la gare interurbaine des baux maraîchers faites aux chauffeurs de taxis. Ils s’insurgent également contre la précarité de leurs conditions de travail et l’absence de contrats de travail. Autres problèmes dénoncés par les propriétaires des véhicules jaunes – noir, la lenteur judiciaire sur la mort de leur collègue Ibrahima Samb, tué par balle dans une station d’essence à Yoff en 2016.

« L’Etat doit revoir sa conduite en accordant plus d’attention aux revendications légitimes des acteurs du transport. Dans cette dynamique, la Csa (Ndlr, Confédération des syndicats autonomes) va se mobiliser et soutenir toutes les actions de ce syndicat. Et à ce sujet, nous comptons prendre part à cette marche », a assuré pour sa part, le secrétaire général adjoint de la centrale syndicale Csa, Ibrahima Guèye lors de la conférence de presse des taximen.

Le Témoin

Laisser un commentaire