OM, OL, Nice : voilà le meilleur et le pire tirage au sort possible pour les 32es de la Ligue Europa

OM, OL, Nice : voilà le meilleur

0

Tous les trois qualifiés pour les 32e de finale, l’Olympique de Marseille, l’Olympique Lyonnais et l’OGC Nice sont désormais dans l’attente du tirage au sort qui aura lieu à Nyon lundi (13h). En attendant, tour d’horizon des possibles adversaires des clubs français.

Aucun doute, il y aura bien trois clubs français lors des 32es de finale de la Ligue Europa. Sans briller jeudi face à Salzbourg (0-0), l’Olympique de Marseille a en effet rejoint l’Olympique Lyonnais et l’OGC Nice, déjà qualifiés depuis une bonne quinzaine de jours. Et histoire ne de pas se quitter, les trois clubs français seront dans le chapeau 2 lors du tirage au sort de lundi prochain (13h)… Concernant les possibles adversaires, il y a comme toujours ceux à éviter à tout prix, ceux à éviter si possible et ceux à espérer. Tour d’horizon.

Reversé de la Ligue des Champions, l’Atlético Madrid est très certainement l’épouvantail pour tous les clubs du chapeau 2, et donc des équipes françaises. Mais ce n’est pas tout, puisque même si le Milan AC traverse une période (très) compliquée, il est certainement préférable d’éviter la bande à Gennaro Gattuso. Arsenal, qui a terminé 1er de son groupe, est aussi un adversaire qui s’annonce redoutable.

Voilà des équipes certainement un cran en-dessous des précédentes citées, mais la tâche ne s’annonce toutefois pas simple en cas de match face à elles. Loin de là. Des équipes comme la Lazio Rome (tirage possible pour OL/OM) , Villarreal ou encore l’Athletic Bilbao sont redoutables, comme celles qui viennent tout droit de la Ligue des Champions : CSKA Moscou, Sporting Portugal et Leipzig. Salzbourg (tirage possible pour OL/Nice) et le e Zénith Saint-Pétersbourg de Roberto Mancini sont également à éviter si possible. Première de sa poule devant l’OL, l’Atalanta Bergame sera coriace si l’OM ou Nice vient à l’affronter.

Précisons que adversaires « à espérer » ne signifie pas que la partie est gagnée d’avance. Mais face à des adversaires tels que le Lokomotiv Moscou, le Viktoria Plzen, le Dynamo Kiev ou Braga, les clubs français partiraient légèrement favoris. Et comparées aux équipes précédemment citées, ces quatre là font quand même (un peu) moins peur…

Laisser un commentaire