Mort de l’étudiant Ismaïla Gaoussou Diémé : Ce que Kékendo exige des autorités étatiques

26 mars 2021-26 mars 2022. Un an déjà que l’étudiant Ismaïla Gaoussou Diémé a succombé à ses blessures à la suite d’une bataille rangée à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Une bagarre qui avait opposé deux groupes d’étudiants.

Lors d’un point de presse tenu ce lundi 28 mars, ses camarades de l’association pour le développement de la Casamance Kékéndo dont il faisait partie, exigent que justice soit faite. Selon eux, le dossier n’avance pas. «Aucune diligence n’est faite dans le traitement de ce dossier. C’est un manque de respect notoire vis-à-vis de l’âme du défunt. C’est pourquoi nous réclamons justice sur cette affaire afin que les responsabilités soient situées car nous ne pouvons pas comprendre que depuis un an le présumé meurtrier continue de vaquer à ses occupations », a fustigé, sur Rfm, le président de ladite association, Atté Sémou Diouf.

Laisser un commentaire