Moïse Rampino, tabassé et mis en cellule d’isolement, souffre à Rebeuss…

« Moïse Rampino souffre en prison… Depuis vendredi dernier il est en cellule d’isolement…« . C’est le cris de cœur de responsables libéraux qui ont tenu à alerter les autorités du Pds, particulièrement Karim Wade pour qui il s’est battu « corps et âme« , lui valant une condamnation de deux ans pour trouble à l’ordre public. Il sera par la suite libéré le 31 juillet 2016 avant de retourner à Rebeuss avec, cette fois-ci Cheikh Mbacké Gadiaga, pour « injures publiques, chantage et extorsion de fonds… »

Délaissé par ses frères d’arme pour qui il s’est longtemps battu, Moïse Rampino, dit-on, serait actuellement en cellule d’isolement d’un mètre carré à Rebeuss. Une dame du nom de Ndèye Amy Dioum Samaké, responsable libérale à Thiès, membre du comité directeur du Pds et du secrétariat politique national, depuis l’incarcération de Rampino, se rend régulièrement à la prison de Reubess pour lui apporter ses repas.

A sa grande surprise, ce vendredi 23 mars 2018, elle s’est vu refuser l’accès à la prison pour des raisons dont elle ignore jusqu’au moment où un proche de Cheikh Mbacké Gadiaga et proche collaborateur de Abdoulaye Wade souffle à un de ses amis que le « Karimiste » a été tabassé avant d’être placé en cellule d’isolement.

« Il a été sauvagement tabassé par ses compagnons de détention. Je ne sais pas qui est l’instigateur de cette violence, mais une chose est sûre, c’est qu’il souffre atrocement…« , regrette un des responsables du Pds sous couvert de l’anonymat. « Je demande aux responsables du Pds d’intervenir sinon ils vont le tuer. C’est horrible, il est gravement blessé à la tête, on cherche sciemment à l’éliminer…« , alerte un de nos interlocuteurs.

Dans cet ordre d’idées, Mme Samaké de confier, qu’actuellement, aucun de ses proches ne parvient à avoir de ses nouvelles. « C’est ce mardi, par hasard que notre frère de parti a appelé un responsable ‘karimiste’ de la diaspora pour lui en parler. C’est par la suite que ce dernier m’en a fait part. C’est Cheikh Mbacké Gadiaga lui-même qui a demandé à son avocat de nous alerter de cette situation préoccupante de Moïse qui n’a toujours pas d’avocat« , poursuit la conseillère municipale.

A rappeler que Moïse Rampino n’a aucun parent vivant, ni père ni mère encore moins de frères ou sœurs. « Sa seule famille, c’est le Pds pour qui il s’est battu toute sa vie. Le Pds ne fait absolument rien pour lui. Depuis décembre il est en prison. On l’a tabassé d’une manière brutale. C’est vraiment révoltant…« , regrette notre interlocuteur… « Et c’est maintenant que Me Amadou Sall décide de se rendre à Rebeuss pour l’assister…« , renchérit-elle.

Senego

Laisser un commentaire