Manifestations réprimées : Wallu Sénégal parle de “recul démocratique dangereux” et exige la libération des détenus

MANIFESTATIONS RÉPRIMÉES : Wallu Sénégal parle de "recul démocratique dangereux" et exige la libération des détenus

La coalition Wallu Sénégal ne veut  pas être un simple spectateur dans le combat  politique, que mène la Coalition  Yewwi Askan Wi contre le régime du Président Macky Sall. Lamine Thiam et Cie, qui ont fait une sortie hier, condamnent l’interdiction du rassemblement, mais aussi les arrestations notées durant les manifestations.

Face à la presse, Les Échos informe que, Wallu Sénégal a dénoncé l’interdiction que le préfet de Dakar a refusé à la demande de la coalition YEWWI ASKAN WI. Lamine Thiam et compagnie parlent de “recul démocratie très dangereux” pour l’avenir du Sénégal. Ils comptent donc soutenir les autres coalitions de l’opposition dans la lutte pour des droits et la libertés soient respecter par le régime présidentiel. “Nous apportons également notre soutien à la lutte pour l’exercice des droits et libertés et nous condamnons la répression  qui est en train d’être faite contre l’opposition et la population. Il y a un piège concocté pour écarter délibérément des listes. Ce qui est inacceptable et regrettable», estime Mor Ndiaye, membre du Comité directeur de la coalition Wallu Sénégal.

«Nous exigeons que le droit de marche soit respect par la constitution, comme le garantit de ce droit, soit respecté par le Président Macky Sall. Nous exigeons également la libération et  sans condition des détenus politique. Ils sont arrêtés  injustement et arbitraire. Nous exigeons que Yewwi Askan Wi soit rétablie dans ses droits. C’est pourquoi nous demandons au Président  Macky Sall de s’adresser au Conseil constitutionnel pour permettre à la coalition Yewwi Askan Wi de rectifier sa liste», conclut M. Ndiaye,

 

Laisser un commentaire