Manifestation du 17 juin : Le bilan s’alourdit et passe à 4 morts

La liste des victimes lors de la manifestation interdite de la coalition Yewwi Askan Wi (Yaw) du 17 juin dernier s’est allongée. De trois, le bilan macabre est passé à quatre morts lundi, avec le décès d’un jeune marchand à Colobane (Dakar), le week-end.

La victime du nom de Serigne Mame Sankhé, un asthmatique qui a inhalé les odeurs des grenades lacrymogènes a fini par rendre l’âme quelques jours après les manifestations.

Son cousin Makhtar Sankhé de raconter sur la Rfm : “C’est triste! Notre jeune frère Serigne Mame Sankhé, âgé de 35 ans, a inhalé les grenades lacrymogènes et est finalement mort à l’hôpital Fann. Il travaillait à Colobane comme commerçant. Son décès est causé par la manifestation du 17 juin dernier et pourtant il ne participait pas à la manifestation, il était au moment des faits sur son lieu de travail à Dakar. Il était asthmatique depuis très longtemps“.

Makhtar Sankhé de lancer un appel à l’endroit des forces de l’ordre qui lancent des grenades lacrymogènes. “Lorsque vous lancez des grenades lacrymogènes, c’est la population qui en pâtit. C’est triste pour l’avenir de notre jeunesse“, se  désole-t-il.

A noter que 3 jeunes, un à Dakar et 2 dans la région de Ziguinchor, avaient perdu la vie le 17 juin lors de la manifestation interdite de Yaw. Deux parmi les victimes ont été tuées par balle réelle dans le sud du Sénégal et un autre est mort au cours d’un incendie à Colobane.

Plusieurs manifestants dont des leaders de la coalition Yaw ont été arrêtés. Ils seront édifiés sur leur sort cette semaine.

Laisser un commentaire