Législatives 2022 : une large coalition de l’opposition annoncée par Mamadou Diop Decroix

Mamadou Diop Decroix Secrétaire général du parti Africain pour la démocratie et le socialisme Ànd-jëf/Pads, en conférence de presse ce mardi, a annoncé avoir obtenu le nombre de parrains requis et la caution pour participer aux élections législatives de juillet 2022. Le député a indiqué que de larges concertations sont en train d’être menées avec des partis politiques et mouvements pour former un bloc afin de renverser le rapport de force à l’Assemblée nationale. Il a également exprimé son soutien au peuple malien et a demandé à la CEDEAO de lever l’embargo sur le Mali.

Mamadou Diop Decroix, a obtenu le nombre de parrainages pour participer aux élections législatives du 31 juillet 2022. « Ànd-jëf/Pads a finalisé son parrainage. Le parrainage est fixé pour le chiffre planché autour de 34 mille et pour le chiffre plafond autour de 55 mille. Je peux dire, aujourd’hui, que nous vaguons vers les 60 mille parrains », a-t-il déclaré, lors de la conférence de presse.

Le chef du parti des démocrates-socialistes a souligné que le parrainage et la caution sont des mesures d’exclusion. « Le parrainage et la caution ne sont pas des mesures consensuelles. Nous nous opposons au parrainage et au caractère onéreux de la caution. Nous dénonçons ces mesures et nous appelons à ce qu’un nouveau consensus du genre de celui que nous avons eu en 1992, qu’un nouveau consensus puisse être trouvé sur les règles de dévolution démocratique et pacifique du pouvoir dans notre pays », a-t-il dit, indiquant avoir sécurisé les 15 millions FCFA de caution et déclare que son parti est prêt à aller aux élections législatives.

Le secrétaire général d’Ànd-jëf/Pads appelle à toute l’opposition à faire un bloc pour les élections à venir. « Nous estimons que l’unité la plus large, sincère, patriotique et nécessaire pour changer le rapport de force au parlement. C’est la raison pour laquelle nous sommes dans un processus de discussion avec d’autres forces politiques et sociales pour voir les conditions et modalités pouvant nous permettre d’asseoir une coalition solide capable de renverser le rapport de force à l’Assemblée nationale ».

Diop Decroix a évoqué la situation au Mali et a exprimé son soutien au peuple malien. « En profiter pour exprimer notre soutien fraternel, notre solidarité militante avec le peuple malien qui aujourd’hui est confronté à une guerre asymétrique dans des conditions ou des contradictions aigues existent entre la transition malienne et les forces qui ont été déployées sous l’égide des Nations unies avec la France en tête ».

Il demande à la CEDEAO de lever l’embargo sur le Mali. « Aujourd’hui, les autorités de la transition maliennes disent qu’ils sont prêts à négocier pour que l’embargo puisse être levé. Je pense que la CEDEAO doit aller dans ce sens ».

Laisser un commentaire