Kolda: Un jeune, supposé mort du Coronavirus, enterré avec ses habits sans lavage mortuaire.

Ce jeune de 38 ans habitait à Saré Coubé, situé dans la région de Kolda et dans la Commune Médina El’hadji. Il est mort et enterré avec ses habits et ses chaussures sans être lavé comme le veut la région musulmane en pleine brousse. Saré Coubé se trouve juste sur la frontière entre le Sénégal et la Guinée Bissau.

Il était parti chez ses beaux parents qui se trouvent en Guinée Bissau pour récupérer un sac de noix de cajou destiné à la vente. Ensuite, il a décidé d’acheter des vêtements à ses enfants. Sur le chemin du retour, il est tombé de son vélo et a trouvé la mort sur le champ. Les autorités Bissao guinéennes, premières à arriver sur les lieux, ont affirmé que le cadavre peut-être rapatrié chez lui à Saré Coubé pour être enterré.

Malheureusement des personnes non identifiées ont appelé le maire de Médina E’hadji, un viallage situé de l’autre coté de la frontière, en territoire sénégalais. Ce dernier, présent sur les lieux, refuse que le cadavre soit ramené dans son village qui se situe juste à 4 km de là ou il est mort. ¨Parce qu’il croit que le jeune pourrait être mort du Coronavirus, sans faire passer le corps du défunt par l’étape de l’autopsie. Le jeune est enterré en pleine brousse, à 8 m de la route où il est retrouvé mort.

Et cela avec ses habits, ses chaussures sans être lavé comme le veut la région musulmane. Je me dis qu’au préalable avant d’agir sur des suppositions pour enterrer un jeune dans ces conditions, les autorités locales sénégalaises devaient s’assurer que le jeune est mort du Coronavirus. Et même si s’était le cas, personne n’a le droit d’enterrer une personne de cette façon. Aujourd’hui nous avons combien de morts de Coronavirus au Sénégal ? Personne n’est enterré de cette façon. C’est un acte à dénoncer.” Ont soutenu des sources locales.

Par Hamady Seydi

 

Laisser un commentaire