Kabirou Mbodj Et Anta Ngom intègrent le capital de Mansa Bank

Kabirou Mbodj

Texte alternatif de la bannière

Le co-fondateur et PDG de Wari, Kabirou Mbodj, fondateur de la plateforme digitale de transfert l’argent, Wari, revient à la charge et Anta Babacar Ngom Bathily, fille du fondateur du groupe sénégalais Sedima intègrent le capital de Mansa Bank.

On l’avait perdu de vue après sa sortie par la (petite) porte des exigences de cash non satisfaites pour acquérir la licence de Tigo, il est revenu par la fenêtre des dispositions de l’UEMOA pour se lancer dans l’aventure bancaire, même s’il n’est pas actionnaire majoritaire, aux côtés du banquier Ivoirien El Hassane Kaba.

La Banque Centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) vient en effet d’octroyer un agrément à Mansa Bank. Dotée d’un capital social de 12 milliards F CFA, la dernière-née des banques de la zone Franc a dû attendre 17 mois pour obtenir ce sésame. Elle est la filiale du Mansa Financial Group fondé par El-Hassana Kaba à Abidjan.

Cette nouvelle acquisition est un bon bol d’air frais pour le controversé «golden boy» sénégalais Kabirou Mbodj dont l’image a été écornée par la bataille judiciaire qui l’oppose à ses associés originels dans le montage de Wari.
IGFM

Laisser un commentaire