Les injustices envers les enfants des Premières Nations se poursuivent encore aujourd’hui

En 2016, le Tribunal canadien des droits de la personne a conclu que le Canada exerçait une discrimination raciale à l'égard de 165 000 enfants des Premières Nations en leur fournissant des services inéquitables.

Ils étaient des milliers de personnes dans les rues de Montréal ou aux quatre coins du Canada la semaine dernière pour rendre hommage aux enfants victimes des pensionnats autochtones. Dans un article de la Conversation, Anne Levesque de l’Université d’Ottawa revient sur les démarches qui peuvent être entreprises pour honorer le souvenir et prévenir les injustices dont sont encore victimes les enfants des Premières Nations.

La découverte des tombes non marquées de plus de 1 000 enfants qui ont fréquenté les pensionnats pour Autochtones et qui y sont décédés a choqué notre conscience nationale. Cette nouvelle tragique a amené de nombreuses personnes à se questionner sur ce qui peut être fait pour honorer la mémoire de ces enfants.

Leurs droits ont été violés. Dans ce contexte, les États doivent au minimum garantir la non-répétition d’atrocités similaires dans l’avenir. Or, les enfants des Premières Nations sont toujours victimes de discrimination aujourd’hui.

À cet égard, les décisions du Tribunal canadien des droits de la personne (TCDP) relatives à une plainte en matière de discrimination déposée par l’Assemblée des Premières Nations et la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations fournissent une feuille de route au Canada pour mettre fin à ce cycle de discrimination.

Comme avocate et chercheuse en droits de la personne, j’invite les Canadiens qui souhaitent rendre hommage aux enfants décédés dans les pensionnats à exiger du gouvernement fédéral qu’il cesse ses batailles juridiques contre les enfants des Premières Nations et qu’il respecte pleinement les décisions du TCDP visant à ne pas répéter les préjudices du passé.

Les injustices se poursuivent aujourd’hui

La Commission de vérité et réconciliation (CVR) a poursuivi durant sept ans des recherches approfondies sur le système des pensionnats. De 2008 à 2015, elle a recueilli les témoignages de plus de 7 000 survivants et de membres de leur famille sur les conditions d’insécurité et de santé précaires dans les pensionnats. Celles-ci ont été causées par les politiques discriminatoires et coloniales du gouvernement du Canada, ainsi que par le sous-financement systémique des services fournis. Des milliers d’enfants sont morts à cause de cela.

Malgré son obligation de veiller à la non-récurrence des violations des droits de la personne, le Canada finance toujours de manière inéquitable les services à l’enfance des Premières Nations. En 2016, le Tribunal canadien des droits de la personne a conclu que le Canada discrimine 165 000 enfants des Premières Nations en leur fournissant des services inéquitables.

Le TCDP conclut notamment que la discrimination du Canada incite à retirer les enfants des Premières Nations de leurs familles et de leurs communautés au lieu d’appuyer des mesures préventives, à faire de l’intervention précoce et à permettre la mise en place de mesures moins perturbatrices. Il y a aujourd’hui plus d’enfants autochtones pris en charge par l’État qu’à n’importe quel moment de l’ère des pensionnats.

Selon la Dre Marie Wilson, l’une des trois commissaires de la CVR, les préjudices subis par ces enfants aujourd’hui lorsqu’ils sont retirés de leur famille, de leur foyer et de leur communauté sont comparables à ceux subis par ceux qui ont fréquenté les pensionnats.

Des décès évitables

La discrimination du Canada à l’égard des enfants des Premières Nations continue également d’avoir des conséquences fatales. En 2017, la Première Nation Wapekeka a écrit à Santé Canada pour demander des fonds pour financer des services de santé mentale lorsqu’elle a appris l’existence d’un pacte de suicide parmi les enfants de la communauté.

Le financement des services demandés aurait été disponible pour les enfants allochtones. Santé Canada a ignoré la demande, déclarant plus tard qu’elle arrivait à un moment inopportun du cycle de financement. Cette année-là, trois jeunes filles de douze ans de la communauté sont mortes par suicide. Selon le médecin de famille de la Première Nation de Wapekeka, ces décès auraient pu être évités si les filles avaient reçu les services de santé mentale dont elles avaient besoin.

Lorsque le Canada s’est montré soit incapable, soit peu désireux de se conformer à sa décision de 2016, le TCDP a dû rendre 19 autres ordonnances détaillant les mesures précises que le Canada devait prendre pour réduire les impacts néfastes de la discrimination continue à l’égard des enfants des Premières Nations et de leurs familles.

Le Canada a contesté la plupart de ces ordonnances et demande maintenant à la Cour fédérale du Canada d’en infirmer deux d’entre elles. Le gouvernement du Canada a dépensé des millions de dollars de l’argent des contribuables dans ce litige concernant les droits de 165 000 enfants des Premières Nations, dont certains sont les enfants et petits-enfants des survivants des pensionnats ou des collègues de classe des enfants qui ont été retrouvés.

Un enjeu vital pour la réconciliation

L’une des décisions que le Canada conteste actuellement exige qu’il indemnise certains des enfants des Premières Nations et leurs parents qui ont été lésés par la discrimination délibérée et inconsidérée du Canada, y compris certains de ceux qui ont été inutilement retirés de leur famille et de leur communauté.

L’ordonnance d’indemnisation est l’une des décisions les plus importantes rendues par le TCDP au cours de ce long litige. Pourquoi ? Bien que le Tribunal ait noté à juste titre qu’aucune somme d’argent ne pourra jamais récupérer ce que les victimes ont perdu, l’indemnisation vise à reconnaître symboliquement l’atteinte à la dignité qui s’est produite en raison du tort social que constitue la discrimination.

Il s’agit également d’une première étape essentielle pour restaurer la confiance des peuples des Premières Nations envers le Canada.

En même temps, il est tout aussi important pour le Canada d’indemniser les victimes de sa discrimination. Comme les experts sur la réconciliation le soulignent, le fait d’accorder une compensation aux victimes de violations des droits de la personne aide les auteurs de ces violations à comprendre que ce qu’ils ont fait était mal.

Cela incite également le Canada à mettre fin à sa conduite discriminatoire. L’une des révélations choquantes du litige est que le Canada savait qu’il sous-finançait les services destinés aux enfants des Premières Nations et était conscient de ses effets néfastes. Malgré cela, il a intentionnellement choisi de continuer de discriminer parce qu’il considérait tout simplement que le coût financier d’y mettre fin était trop élevé.

Même après que le Canada ait été reconnu d’avoir enfreint la Loi canadienne sur les droits de la personne, les documents internes révèlent qu’il a délibérément choisi d’ignorer les décisions juridiquement contraignantes lui ordonnant de mettre fin à sa conduite discriminatoire à l’égard des enfants des Premières Nations. Le Canada pense que le respect des droits de la personne des enfants des Premières Nations ne vaut pas le coût.

 

La suite de cet article se trouve dans le Journal MÉTRO du 09 juillet 2021.

 

 

ViaJournal MÉTRO du 09 juillet 2021
SourceJournal MÉTRO
PARTAGER
Article précédentDu nouveau dans la mort de l’élève Bamba Ndiaye: Trois élèves emprisonnés
Article suivantBénin: un scandale secoue l’Agence des transports avec un préjudice de 13 milliards de CFA
Le Pr Babacar Kanté, ancien juge au Conseil constitutionnel, a soutenu que l’indépendance d’un juge est fondée sur sa morale, son éthique, ses vertus et ses qualités personnelles, ajoutant qu’aucune loi ne peut garantir l’indépendance d’un juge quand il ne veut pas l’être, lors d’un atelier. KEWOULO.INFO ******************** La hausse inquiétante des crimes racistes au Canada https://www.youtube.com/watch?v=FBYpMbOfVpc ********** Le profilage racial : une réalité quotidienne à Montréal au QUÉBEC https://www.youtube.com/watch?v=6-hl_HKLUMQ ********************************************************************** « Les racistes sont des gens qui se trompent de colère. », LÉOPOLD SÉDAR SENGHOR . https://kewoulo.info/quebec-noirs-autochtones-arabes-davantage-cibles-spvm/ ********************************************************************* “Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est l'indifférence des bons.”, MARTIN LUTHER KING . ******* https://kewoulo.info/le-massacre-autochtone/ ********************************************************************** Intégrité (LAROUSSE.FR) DÉFINITIONS État de quelque chose qui a toutes ses parties, qui n’a subi aucune diminution, aucun retranchement : L’intégrité du territoire, d’une œuvre. État de quelque chose qui a conservé sans altération ses qualités, son état originels : Conserver l’intégrité de ses facultés intellectuelles malgré l’âge. Qualité de quelqu’un, de son comportement, d’une institution qui est intègre, honnête : L’intégrité d’un juge. ******** https://ricochet.media/fr/3517/affaire-mamadi-iii-fara-camara-une-enquete-tenant-compte-des-problemes-systemiques-simpose *********************************************************************** SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ REIGNE UN RACISME ET UNE VIOLENCE SYSTÉMIQUES ÉXUBÉRANTS ANTI-MINORITÉS RACISÉES DANS LE SYSTÉME DE JUSTICE, UN SYSTÉME DE JUSTICE QUI NE MANQUE PAS DE GÊNE DE FAIRE DE LA VICTIME RACISÉE LE BOURREAU ET LES BOURREAUX DES PACHAS. **** https://kewoulo.info/quebec-liberte-academique-droit-a-linjustice-racisme-a-violence-systemique/ *********************************************************************** Cette vision agit comme « […] un filtre inconscient de la preuve qui permettra de « monter un dossier » contre un suspect, tout en écartant, négligeant ou en supprimant des éléments de preuve tendant à innocenter ce même suspect ». Elle touche tous les intervenants judiciaires, dont les policiers et les procureurs de la Couronne, en leur permettant de fonder leurs décisions sur des raccourcis mentaux. Le « préjugé de confirmation » fait partie des mécanismes qui sous-tendent cette vision en renforçant une perception tronquée de la réalité. Sans compter que les préjugés, conscients ou non, s’infiltrent dans l’interprétation des faits et de la preuve. C’est ainsi que le racisme implicite et systémique entre en jeu, mettant en péril la notion de présomption d'innocence, principe fondamental en vertu de la primauté du droit. Panique morale et pressions institutionnelles renforçant la vision tunnel. RICOCHET.MEDIA. *** https://kewoulo.info/nulle-reconciliation-vraie-verite-genie-nucleaire-a-comprendre-sauf-manifestement-certains/ *********************************************************************** Lorsqu’un incident se produit, ces personnes se voient attribuer arbitrairement la responsabilité des torts. Ces personnes étant socialement marginalisées et stigmatisées, LA SOCIÉTÉ ET LES INSTITUTIONS SE MOBILISENT FACILEMENT CONTRE ELLES. À plus forte raison, lorsque les policiers sont soumis aux pressions médiatiques ou institutionnelles portées par les demandes du public, qui requièrent l’identification rapide d’un suspect. Cela a pour effet de renforcer la vision tunnel. On est à même de constater l’importance des garanties procédurales et institutionnelles lors de l'enquête et du dépôt des accusations. Rappelons que le procureur de la Couronne exerce UN RÔLE quasi judiciaire, QUI LUI IMPOSE DE RECHERCHER LA VÉRITÉ et non d’obtenir une condamnation. L'utilisation pondérée du pouvoir discrétionnaire est donc au cœur du système de justice pénale. Or, les procureurs ne sont à l’abri ni de la panique morale, ni des pressions institutionnelles, ni de la vision tunnel. L’histoire judiciaire nous apprend que cette vision a eu des effets dévastateurs dans plusieurs cas ayant mené à des commissions d’enquête dans les dossiers de condamnations injustifiées de Donald Marshall Jr l, Guy-Paul Morin, David Milgaard, Thomas Sophonow et James Driskell, personnes racisées (Autochtones). Dans ces dossiers, tous les procureurs de la Couronne étaient pourtant des avocats expérimentés. Fait d’autant plus inquiétant, la Cour suprême du Canada a reconnu à maintes reprises LA PRÉSENCE DU RACISME À L’ENDROIT DES PERSONNES NOIRES ET AUTOCHTONES AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ ET DU SYSTÉME DE JUSTICE PÉNALE. L’expérience des procureurs de la Couronne et le fait qu’ils occupent une haute position hiérarchique ne permettent pas d’inférer qu’ils comprennent le racisme systémique et ne les préservent pas des œillères de la vision tunnel. En 1989, la Commission royale d’enquête dans le dossier Donald Marshall Jr., un Autochtone condamné à tort pour un meurtre, avait conclu que l'enquête policière semblait avoir pour but de rechercher uniquement des éléments de preuve inculpatoire sur le meurtre et d'écarter l’ensemble des autres preuves disculpatoires. Les trois commissaires avaient conclu qu'une des raisons pour lesquelles Donald Marshall Jr. avait été reconnu coupable et avait passé onze ans en prison pour un crime qu'il n'a pas commis, c’est parce qu’il était un « Indien ». RICOCHET.MEDIA. ************************ Kocoumbo : l'Étudiant noir https://www.babelio.com/livres/Loba-Kocoumbo--ltudiant-noir/408693 ********************************************************************* SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ LE SYSTÉME DE JUSTICE A MENTI, A TRICHÉ, MENT, COMPLOTE ET TRICHE POUR NUIRE À UN NOIR ET UN ÉTRANGER (expérience chez les toubabes blancs privilégiés par leur justice des blancs complice de crimes). https://www.journaldemontreal.com/2017/04/06/affaire-fredy-villanueva-lintervention-de-la-cour-superieure-demandee ******************************************************************* Soyez vigilent dans ces "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" où la police est RACISTE, RACIALISTE, SUPRÉMACISTE ET MALICIEUSE vis-à-vis des autochtones, des noirs, des arabes, et où les services de l`État dont le MINISTÈRE DE L`ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, L`ACSF ET LA POLICE RACISTE, RACIALISTE, MALICIEUSE, SUPRÉMACISTE des blancs sont mobilisés et utilisés pour détruire un noir et un étranger avec la complicité de la justice des blancs dans des crimes. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1802520/genou-spvm-police-montreal-george-floyd-enquete **************************************************************** https://www.youtube.com/watch?v=6-hl_HKLUMQ ************************************************************************* FABRIQUE DE PREUVES, MAQUILLAGE DE CRIMES, Montages, Manipulations, Combines, Mensonges, Tricherie, MOBILISATION ET UTILISATION des services de l`état dans de la criminalité, REFUS D`ALLER À UN PROCÈS OUVERT AU PUBLIC dès lors que le dossier est sale, sauvage et gênant pour La Justice "TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRE, TRÈS TRÈS TRÈS INDÉPENDANTE, TRÈS TRÈS TRÈS IMPARTIALE, TRÈS TRÈS TRÈS NEUTRE ET TRÈS TRÈS TRÈS ÉTHIQUE", etc. *** https://www.leral.net/CANADA-Sira-Ndiaye-se-jette-du-22eme-etage-d-un-immeuble--Suicide-ou-meurtre-la-communaute-Senegalaise-s-interroge_a11842.html ********************************************************************** VENDREDI SAINT DES FAUX TERRORISTES https://www.seneplus.com/opinions/vendredi-saint-des-faux-terroristes ********************************************************************* LA DÉFAITE DES VA-T-EN GUERRE, LA VICTOIRE DES TERRORISTES https://www.seneplus.com/opinions/la-defaite-des-va-t-en-guerre-la-victoire-des-terroristes ******************************************************************** Le concept de terrorisme est le nouvel outil colonial de l`impérialisme sur le continent africain après les génocides de l`esclavage, les massacres autochtones, les génocides de la traite des personnes noires, les génocides des peuples autochtones, les génocides de la mission civilisatrice, le chaos du libéralisme sauvage sur le tiers-monde avec des mesures imposées pour détruire le tissu économique, social et familiale des états (ajustements structurels, endettement continu et perpétuel, etc. ). Il est également devenu un outil et un instrument électoral de la GALVANISATION DE LA HAINE IDENTITAIRE sur des minorités religieuses et sur des minorités racisées. https://www.voltairenet.org/ *********************************************************************** Sur les fabriques terroristes des imposteurs pour brimer les manifestants, les activistes, les opposants, les journalistes, la vérité. TÉ ngoure diarale naléne diaxassé tarikha xi, diaxassé diné xi, diaxassé xéte xi, réye aye xalé 12-22 ans. ******************** https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ ********************************************************************** Les mêmes qui sont à l`origine de la guerre en Libye, au Mali et dans d`autres régions du monde cherchent à faire la même chose en Sénégambie en conseillant le président-politicien. https://www.senenews.com/actualites/economie/regardez-cette-video-dans-laquelle-senghor-parlait-de-lexistence-du-petrole-senegalais_362308.html ************************************************************************* https://www.leral.net/CANADA-Sira-Ndiaye-se-jette-du-22eme-etage-d-un-immeuble--Suicide-ou-meurtre-la-communaute-Senegalaise-s-interroge_a11842.html ********** Canada : la police a incité un couple à commettre un attentat https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ ************************************************************************* Utilisé autrefois pour discréditer les mouvements de libération nationale, le concept de terrorisme sert aujourd’hui à évacuer toute réflexion sur les raisons de l’action politique violente et les crimes perpétrés par des États. Alain Gresh . ********************* https://kewoulo.info/petit-traite-racisme/

1 COMMENTAIRE

  1. Diaboliser afin de se disculper

    Après la découverte des sépultures anonymes de 215 enfants sur le terrain d’un ancien pensionnat à Kamloops, en Colombie-Britannique, le premier ministre Justin Trudeau affirme que comme catholique, il est profondément déçu, et il réitère sa demande au pape François d’offrir les excuses officielles de l’Église […].

    Se pourrait-il que ce grand vent de colère et de condamnation qui s’élève présentement contre les communautés religieuses représente une sorte de déculpabilisation collective ? Que, comme société québécoise et canadienne, nous soyons en train de verser rapidement dans la diabolisation des uns afin de nous disculper et de nous donner bonne conscience ? Cela, en transformant en monstre ceux et celles qui, dans le passé, non seulement représentaient fidèlement qui nous étions, mais étaient même, par leur esprit de dévouement et sacrifice, nos héros ?

    Chapeau colonial

    Découvrir aujourd’hui les abus et atrocités qui se produisaient dans ces pensionnats ; prendre conscience de l’aspect horrible d’enlever, souvent de force, les enfants provenant de diverses communautés et cultures, et de les entasser, généralement plus d’une centaine à la fois, dans un même pensionnat ; comprendre que le système de pensionnats faisait partie du projet colonial global et représentait un effort pour faire disparaître culture et religion autochtones et les remplacer par les nôtres : tout cela ne m’autorise pas, aujourd’hui et dans le contexte contemporain, à prendre la hache et à couper la tête des individus des communautés religieuses qui n’étaient, au fond, que le reflet, souvent héroïque, de qui j’étais moi-même comme Québécois et Canadien !

    Je suis catholique et j’ai honte, affirme Justin Trudeau. Mais qui proclamait la Loi sur les Indiens ? Qui allait enlever les enfants de force pour les transporter aux pensionnats soumis aux normes et règlements génocidaires du gouvernement, n’est-ce pas la GRC ?

    Qui assumait les coûts, en nourriture et infrastructure, des pensionnats et faisait en sorte qu’il soit impossible d’isoler les enfants souffrant de tuberculose ou que parfois leur régime alimentaire était insuffisant ? Qui payait les salaires des professeurs ? Qui décidait que les parents autochtones perdaient la responsabilité légale de leurs enfants, celle-ci allant à la direction du pensionnat ? N’est-ce pas le gouvernement fédéral ?
    LEDEVOIR

    https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/615417/pensionnats-autochtones-diaboliser-afin-de-se-disculper

    Tuer le colon dans le coeur du colonisateur

    https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/616833/tuer-le-colon-dans-le-coeur-du-colonisateur

    Lettre ouverte à M. Justin Trudeau: Et si on disait toute la vérité ou presque de la fosse commune des enfants amérindiens ?

    https://journalmetro.com/debats/2666768/lettre-ouverte-a-m-justin-trudeau-et-si-on-disait-toute-la-verite-ou-presque-de-la-fosse-commune-des-enfants-amerindiens/

Laisser un commentaire