Guinée : un déparasitant sème la panique, les élèves en syncope

    Guinée : un déparasitant

    Texte alternatif de la bannière

    Selon des témoignages, la plupart des élèves qui ont avalé le déparasitant, ont commencé à vomir et d’autres seraient tombés en syncope. Le drame est survenu, lors d’une campagne de distribution gratuite d’un médicament, Le praziquantel.

    Ce produit est administré dans le cadre de la lutte contre la schistosomiase. Il lutte contre la mansoni, un ver plat agent causal de la dysenterie et d’autres maladies.

    Les autorités sanitaires indiquent qu’il s’agit d’une réaction normale après la prise du praziquantel à jeun. 

    Les parents d’élèves ont fustigé l’incompétence des agents de santé, qui disent-ils, n’ont pas informé les familles de la nécessité de manger avant la prise de ce médicament.

    Les premiers cas signalés aux cours de la journée du lundi ont entrainé des violences. Plusieurs élèves et certains riverains ont barricadé les routes. 

    Une enquête a été diligentée par les autorités sanitaires pour situer les responsabilités.

    Laisser un commentaire