Enseignement supérieur : Le Saes liste les points mis aux oubliettes et avertit le gouvernement

Enseignement supérieur : Le Saes liste les points mis aux oubliettes et avertit le gouvernement

Après le SUDES (Syndicat Unique des Enseignants du Sénégal), c’est au tour des membres du SAES (Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur) qui étaient face à la presse à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar pour déverser toute leur colère sur la tutelle. Ils dénoncent le non-respect des engagements de celle-ci.

 

En effet, lors du point de presse tenu en fin de semaine, le Saes s’est prononcé sur différents points à savoir : le budget, les infrastructures, les textes de gouvernance et le foncier de l’Ucad. Ainsi que sur la question de l’orientation des étudiants qui a été d’ailleurs soulevée lors de cette sortie. Le syndicat pointe du doigt le ministre de l’Enseignement superieur notamment sur la lenteur notée dans les chantiers universitaires, selon le secrétaire général Malick Fall repris par la Tribune.

 Il souligne ‘’ beaucoup d’engagements non respectés, notamment sur les budgets et les textes de gouvernance des universités, mais aussi sur les infrastructures, poussent le Saes à lancer l’alerte et à menacer de se faire entendre’’. Avant de poursuivre : ‘’les universités n’ont pas reçu le budget correspondant au (recrutement de) 200 d’enseignants-chercheurs ouvert par le gouvernement’’. Et d’ajouter : ‘’le nombre de chapiteaux nécessaires pour héberger les bacheliers a été largement sous-évalué’’. ‘’L’Université de Thiès n’a que deux chapiteaux, tardivement livrés, à la place de cinq nécessaires’’ conclut le secrétaire général du Saes Malick Fall.

Laisser un commentaire