Deux homosexuels condamnés à un mois de prison

Les homosexuels C. T. N. et A. D. ont comparu, hier, devant le prétoire du Tribunal de grande instance de Dakar pour «acte contre nature». Selon L’AS qui donne l’information, ils ont été surpris par la police en train d’entretenir de relations sexuelles à la plage Anse Bernard. Ils ont reconnu sans ambages être des homosexuels, mais nient avoir entretenu des rapports sexuels.
Interrogé en premier, C. T. N. déclare être homosexuel depuis belle lurette. Sans gêne, il indique qu’A. D. est son «petit ami». A l’en croire, ils s’étaient donné rendez-vous à la plage Anse Bernard. Un limier les a surpris à la plage nus, mais, dit-il, «on n’est pas passé à l’acte».
Abondant dans le même sens, A. D. dira qu’ils étaient sortis pour prendre de l’air. Selon lui, ils discutaient comme tout couple mais ils n’ont pas eu des rapports sexuels. Interpellé sur les trois bouteilles de liquide de massage scellées, dont l’une contient un liquide qui facilite la pénétration, A. D. argue qu’il s’agit d’une huile de massage qu’il s’est procuré pour s’en servir après la baignade à la mer.
Selon le parquet, le policier a surpris les prévenus dans un cabanon en train de s’adonner à l’acte contre nature. Estimant que les faits sont constants, il a requis deux (2) ans de prison ferme. L’avocat de la défense, Me Cheikh Khoureichi Bâ doute de la pénétration sexuelle et demande la disqualification des faits en outrage publique à la pudeur. Les homosexuels finalement été condamné à un mois de prison ferme.

Laisser un commentaire