Covid-19 : Le gouvernement camerounais homologue le remède de Mgr Kleda

Covid-19 : Le gouvernement camerounais homologue le remède de Mgr Kleda

Dans une lettre datée du 8 juillet, le gouvernement camerounais a autorisé la mise sur le marché des médicaments traditionnels proposés par Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala et phytothérapeute, pour soulager les malades du Covid-19.

 

Les remèdes proposés par Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala, pour soulager les malades du Covid-19 sont désormais autorisés par le gouvernement comme “adjuvants au traitement” pour cette maladie pandémique. “Faisant suite à votre demande d’autorisation de mise sur le marché camerounais pour vos médicaments traditionnels améliorés dénommés “Adsak Covid, flacon et élixir Covid de 125 ml”, a écrit le ministère camerounais de la santé publique à Mgr Kleda, j’ai l’honneur de vous faire connaître que votre dossier a reçu un avis favorable la Commission Nationale du médicament, réunie dans sa session du 17 au 19 mai 2021″.

Cette autorisation est valable pour une période de trois ans.

Depuis plusieurs mois, cet archevêque qui pratique la phytothérapie depuis une trentaine d’années, propose un remède à bases de plantes médicinales issues des savanes africaines. Les principaux éléments sont le Trichilia emetica, une plante des savanes du nord du Cameroun, complétée par une variété d’aloe vera.

Plébiscite au Cameroun

Les soins de phytothérapie contre le coronavirus de Mgr Kleda ont été plébiscités par les Camerounais. À telle enseigne que l’archevêque a été reçu, le 25 juin 2020, par les députés au cours d’une séance plénière spéciale sur la médecine traditionnelle et son apport dans la lutte contre le coronavirus. Un mois auparavant, le 25 mai 2020, il avait été reçu par le premier ministre Joseph Dion Ngute qui lui avait exprimé le soutien du président de la République du Cameroun, Paul Biya. L’entretien, qui avait eu lieu à huis clos au siège de la Primature à Yaoundé, avait porté entre autres sujets, sur les modalités d’accompagnement de l’action de Mgr Samuel Kleda contre le Covid-19.

“La mixture n’est pas toxique”

Au cours d’un point de presse qu’il avait organisé le 14 septembre 2020, Mgr Samuel Kleda avait tenu à rassurer sur les qualités de son remède. “Le protocole traite efficacement le coronavirus avec le respect des normes de standardisation et du processus de fabrication, avait-il précisé. La mixture n’est pas toxique et ne produit aucun effet secondaire. Aucun patient n’a jamais présenté de malaise après avoir pris le traitement”.

L’archevêque de Douala expliquait, en outre, qu’aucun décès n’a été enregistré parmi les patients qui ont pris son remède. “Même les patients sous assistance respiratoire ont été sauvés”, s’était-il réjoui.

Covid-19 au Cameroun

Au 16 juillet, le Cameroun compte plus de 80 000 cas de Covid-19. Selon les chiffres officiels, le taux global de vaccination du pays est de 15 %.

Dans ce pays d’Afrique centrale, la gestion du Fonds pour la riposte le Covid-19 a été épinglée par la Cour des comptes. Celle-ci a souligné une “gestion erratique” des médicaments utilisés comme traitement dans le pays. De plus, 16 ambulances payées deux fois le prix du concessionnaire n’ont jamais été livrées. Quant aux tests de dépistage, ils ont été surfacturés à des entreprises incompétentes. Enfin, 1 milliard 250 millions de francs CFA ont été pays pour des travaux non achevés de centres de prise en charges des patients.

Laisser un commentaire