Covid-19 : Kolda, les femmes du Fouladou réclament leur part de l’aide alimentaire

Covid-19 : Kolda, les femmes

La distribution des denrées alimentaires destinées aux populations dans le cadre de la pandémie du Coronavirus continue de faire couler beaucoup d’encre. Comme avec le virus qui est présent sur l’ensemble du territoire, polémique causée par l’absence de distribution de riz a atterri à Kolda, au sud du Sénégal. Ici, ce sont de nombreuses mères de famille qui sont sorties manifester leur mise à l’écart de cette solidarité nationale.

Sorties des différents quartiers de Kolda, des milliers de femmes ont envahi la
préfecture et l’arbre mythique de Moussa Molo, hier lundi 8 juin, pour réclamer leur part
de la distribution des denrées alimentaires destinées aux familles vulnérables. Munies de leurs masques, ces dames ont fustigé la manière dont le ciblage des ménages impactés par la maladie à coronavirus a été fait dans certains quartiers de la capitale du Fouladou. Et ont tenu à dire leur désaccord.

«Nous ne comprenons pas comment ce choix a été fait. Nous  avons donné nos
noms au délégué de quartier. Nous avons souffert pendant ces trois mois de
restriction. Au moment du partage des vivres, nous ne sommes dans aucune liste.
C’est pas du tout normal et cela nous le condamnons jusqu’à la dernière énergie », a
décrié Madame Coumba Mballo, la porte-parole pour la circonstance visiblement très
en colère. Du côté de l’arbre Moussa Molo, ce sont les mêmes complaintes qui fusent de
partout et ces femmes restent déterminées à obtenir gain de cause.

« Des vivres, rien que des vivres », c’est ce que nous réclamons et le plus rapidement possible» a menacé l’une d’entre elles sous le couvert de l’anonymat. Face à une telle situation, une rencontre s’est finalement tenue à la préfecture de Kolda en présence du maire et certains délégués de quartiers entre autres acteurs qui ont participé aux travaux de ciblage des ménages vulnérables pour surement diagnostiquer les failles, s’il en a bien sûr.

Laisser un commentaire