Contentieux entre les Ics et Tobène: ce que disent les procès-verbaux

Le blocage des activités de la mine des Industries chimiques du Sénégal (Ics) par les populations de Tobène a atterri, ce vendredi, au Tribunal des flagrants de Thiès. 27 personnes, parmi lesquelles 3 chefs de village et Cheikh Top, le responsable des jeunes de Tobène, qui s’étaient opposées à la délimitation des 6 ha de terres du projet d’extension des Ics, y sont jugées.

Elles sont poursuivies pour trouble à l’ordre public par actions diverses, participation à un attroupement, violence et voies de faits à agents dépositaire de la force publique et rébellion, si l’on en croit le PV d’enquête préliminaire, dévoilé par dakaractu. A la barre, Moussa Touré, Malang Top, Cheikh Top, Cheikh Tidiane Niang, entre autres, ont nié avec véhémence les faits qui leurs sont reprochés.

Il résulte des procès-verbaux qu’à la suite d’une réquisition particulière de l’autorité administrative et dans l’exécution de leur mission, consistant à accompagner le géomètre à faire la délimitation des champs qui se trouvent sur le tracé d’exploitation des Industries chimiques du Sénégal (Ics), dans le village de Tobene, les Gendarmes ont été attaqués par les habitants dudit village.

« Que ces derniers se sont formés, après une entente préalable, pour commettre des violences verbales et physiques à l’endroit des agents de l’autorité de manière volontaire », lit-on dans le procès-verbal. L’enquête préliminaire renseigne que « leurs actes ont occasionné des blessures sur les nommés : Ismaïla Traoré, Abdou Oumar Fall, Yandé Fall, Serigne Mbacké Thiam et Ismaïla Pouye ».

Laisser un commentaire