Casamance : «La paix est loin de s’installer en Casamance», Abdoulaye Baldé

Casamance : «La paix est loin de s’installer en Casamance», Abdoulaye Baldé

La paix en Casamance reste toujours un énigme à résoudre. Les autorités comme les populations oeuvrent à trouver une solution définitive pour le retour de la paix en Casamance. Dans ce sens, Monsieur Abdoulaye Baldé, lors du lancement des activités de la Coalition, est revenu sur cette question qui continue d’attirer l’attention de tous.

«À chaque fois qu’il y a accalmie, les gens pensent qu’il y a la paix. Or, la paix est loin de s’installer en Casamance», a déclaré le président de l’Union des centristes du Sénégal (Ucs), Abdoulaye Baldé. Le député-maire de Ziguinchor en veut pour preuve la récente attaque survenue à Nyassia.

Celle-ci, perpétrée par des individus armés, non identifiés, a fait un mort, sept cabanes incendiées et des dégâts matériels importants dont l’endommagement du pont Niambanlang.
Abdoulaye Baldé recommande une prise en charge plus sérieuse de la question de la paix en Casamance.

L’édile de Ziguinchor a fait cette déclaration hier, dimanche 6 mai, à l’occasion du lancement des activités de la Coalition pour une alternative démocratique (Cad). Cette coalition, formée en vue de la présidentielle de 2019, est composée de LDR/YEESAL de Modou Diagne Fada, Visions alternatives de Déthié Diouf, l’UCS d’Abdoulaye Baldé, du PCDS de Samba Bathily et de Deug Mo Wor de Modou Fall.

Laisser un commentaire