“Biens mal acquis” : La Crei à l’arrêt depuis 2018

Selon le quotidien Libération,  les magistrats de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) ont cessé de travailler depuis 2018.
 
En effet, les juges du Parquet spécial de la Crei, la commission d’instruction et la Cour sont payés depuis deux ans à ne rien faire, faute de dossiers. 
 
Depuis que le dossier du maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, a été transmis au Procureur spécial la Crei est à l’arrêt.
 
Le journal rappelle que cette juridiction d’exception a siégé, pour la dernière fois, en 2015, lors du procès de Tahibou Ndiaye, ancien directeur du Cadastre.

Laisser un commentaire