Basket/Sénégal-Guinée ce 18 Août : Une entrée en lice des Lionnes, très attendue…

Basket/Sénégal-Guinée ce 18 Août : Une entrée en lice des Lionnes,

0

L’Afrobasket va démarrer demain à Bamako. Et en match d’ouverture, l’équipe nationale du Sénégal fera face à celle de la Guinée. Une rencontre matinale, (ce sera à 8h), qui s’annonce assez particulière pour les «Lionnes» du Basket.

Le Sénégal jouera son premier match de cet Afro basket demain. Le dispositif de Tapha Gaye dont l’ossature est composée de Aya Traoré, Astou Traoré, Ndeye Sène, Mame Diodio Diouf, Fatou Dieng, Mame Marie Sy a pour mission de défendre le titre du Sénégal remporté, il y a deux ans, lors de la dernière édition.

Tâche qui ne sera pas facile en terre malienne: le pays organisateur a toujours eu une dent contre le Sénégal. Même si dans cette compétition les deux pays ne sont pas de la même poule. Lors de la précédente édition, le Sénégal avait éliminé les Aigles du Mali en demi-finale. Cette défaite leur est restée en travers de la gorge.

A cela s’ajoute la naturalisation d’une joueuse potentielle, Ramata Daou, un talent sur qui la fédération du Mali misait beaucoup. Mais, celle ci a préféré le Sénégal à son pays d’origine. Toute chose qui font que le Sénégal n’enchantera pas ce pays organisateur. Surtout que son statut de détenteur du trophée continental fait que les « Lionnes » seront la cible à abattre.

Alors, pour bien démarrer, les filles de Moustapha Gaye devront réussir une bonne entrée en matière. Mais aussi faire une bonne compétition pour permettre à leur « entraîneur-poule » de quitter l’équipe nationale du basket avec une satisfaction totale. Moustapha Gaye a décidé de renoncer à sa fonction d’entraîneur de l’équipe nationale.

Le motif est qu’il veut céder la place aux autres. «J’ai décidé de partir et de laisser la place aux autres après cette compétition. Ce sera ma dernière campagne», a déclaré l’un des entraîneurs les plus titrés avec l’équipe nationale. Il a d’ailleurs redonné le titre continental aux «Lionnes» en 2015 à Yaoundé, au Cameroun.

Cette fois, encore, le Sénégal a quand même les atouts pour garder « son » bien. Surtout avec des jeunes talents pures comme, Oumou Khaïry Thiam, Oumou khaïry Sarr entre autre qui ont l’avenir devant elles.

Laisser un commentaire