Affaire de faux billet: Seydina Fall Boughazeli retourne cet après midi à la section de recherches de Dakar

Affaire de faux billet: Seydina Fall

Après son show devant la Section des recherches de Colobane, son entrée et sa sortie des locaux de la gendarmerie, Seydina Fall Boughazeli est reparti libre, chez lui. Arrivé dans les locaux de la gendarmerie, flanqué de son avocat, Me El’hadji Diouf, le présumé faussaire est sorti lésé de son mandat de député.

Désormais, le citoyen Seydina Fall Boughazeli va devoir se battre seul, privé du soutien de l’Assemblée nationale et des apéristes. Parce que, peu avant son arrivée à Colobane, Seydina Boughazeli -qui tentait de faire un chantage sur son groupe Benno Bokk Yaakar- avait envoyé une lettre menace à Moustapha Niasse. En clair, déçu par le silence de ses pairs de la mouvance présidentielle, il avait envoyé un ballon de sonde feutré de chantage.

Malheureusement, pour lui, Moustapha Niasse l’a pris au mot et a entériné la décision de Seydina Boughazeli. Dans un communiqué, publié à 18 heures hier mardi, l’Assemblée Nationale a fait savoir qu’elle a pris acte de la démission de Seydina Fall Boughazeli. La messe étant dite, il ne restait plus au présumé malfaiteur que de s’assumer. Dès qu’il a appris cette décision de Moustapha Niasse, de le démettre de ses fonctions de député, Seydina Seck Boughazeli a fait savoir qu’il allait, aujourd’hui, rendre son passeport diplomatique et ceux des siens.

Sorti des locaux de la Section de recherches, l’homme s’est rendu dans une télé de Dakar pour y donner une interview et tenter de se laver à grande eau, en se réclamant « talibé de Sérigne Saliou » et « victime de cabale. » Désormais seul face à tout un peuple qui demande sa traduction devant les juridictions nationales, Seydina Fall Boughazeli a promis qu’il ne se déroberait pas. Cet après midi, il sera devant les enquêteurs de Colobane. Et il a promis, avec ses 30 avocats, de se défendre avec bec et ongle.

LAISSER UN COMMENTAIRE