Affaire de la caisse d’avance, Khalifa Sall prêt à verser 1,8 milliards pour recouvrer la liberté

Affaire de la caisse d'avance, Khalifa Sall prêt à verser 1,8 milliards pour recouvrer la liberté

0

Khalifa Ababacar Sall prêt à verser une caution ce mardi afin d’obtenir une liberté provisoire. Des jours après la levée de son humnité parlementaire, le maire de Dakar est dans l’attente d’une décision du procureur. Ce dernier peut le renvoyer en procès ou demander un non lieu.

Khalifa Sall qui a toujours refusé le versement d’une caution a finalement été convaincu par ses avocats et certains de ses proches. Radio France internationale qui a donné la nouvelle renseigne que 10 personnalités proches de Khalifa Ababacar Sall ont hypothéqué leurs biens à Dakar et Touba pour payer la caution qui s’élève à 1,8 milliards de Francs CFA, soit le montant pour lequel, le maire de Dakar est poursuivi.

Pour sa part,   El Hadji Bâ, chargé de la communication de Khalifa Sall estime que le dépôt d’une caisse ne constitue en rien un aveu de culpabilité puisqu’elle fait partie de l’arsenal juridique. Il précise en outre que la caution doit garantir la liberté au maire de Dakar bien que son image constitue soit une image. A ces termes, le chargé de comme de l’édile de Dakar balance:

« Khalifa Sall a été élu comme pour la deuxième fois de façon successive maire de la ville de Dakar par les citoyens  dakarois. Ce qui fait qu’il bénéficie en réalité et de la légalité des dakarois. Quand il a été mis en mandat de dépôt, certains ont vue en réalité que c’est leur volonté qui a été confisqué c’est à dire c’est leur vote qui a été confisqué par la force, par le régime en place. Ils se sont dits qu’ils vont se constituer en mouvement citoyen pour rassembler la caution qui était destinée au paiement. Il ne faut pas oublier que le paiement de la caution fait parti de l’arsenal juridique du Sénégal. Il faut comprendre que dans cette situation où nous sommes, toutes les procédures ont été utilisées. On peut ainsi dire que cette caution n’est pas une caution mais une rançon parce que Khalifa Sall est un otage politique ». 

Laisser un commentaire