Transferts suspects à l’OM : Pape Diouf blanchi par la justice française

Transferts suspects à l’OM : Pape Diouf blanchi

La Cour d’appel d’Aix-en-Provence a annulé, mercredi, la mise en examen de Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille (2005-2009), dans une affaire portant sur des transferts suspects du club olympien, rapportent plusieurs médias français.

Pape Diouf, mis en examen en décembre 2016 pour « abus de biens sociaux et association de malfaiteurs », est désormais placé sous le statut de témoin assisté, est-il précisé de même source.

Il lui était reproché le versement le versement de sommes estimées indues à l’ancien joueur olympien Thomas Deruda et une surévaluation de la commission de l’agent du défenseur Vitorino Hilton, pour un total de 474 000 euros.

La chambre de l’instruction a considéré qu’il n’existait pas d’indices graves ou concordants justifiant la mise en examen de M. Diouf.

L’avocat général avait lui-même requis cette annulation, faisant valoir que « les investigations ne permettaient pas d’établir que Pape Diouf avait engagé Thomas Deruda, en 2006, en sachant pertinemment qu’il n’avait pas les compétences requises pour jouer en qualité de professionnel ».

Les comptes du club marseillais étaient déficitaires de près de 30 millions d’euros à l’arrivée de Pape Diouf à sa tête en 2005, en quittant de la tête de l’OM 4 ans plus tard, il a laissé à son successeur un bénéfice de 40 millions d’euros.

Laisser un commentaire