Société: Le discours poignant et véridique du khalife général de Médina Baye, à Karang lors d’une invitation.

Société: Le discours poignant et véridique du khalife général de Médina Baye, à Karang lors d'une invitation.

Je reste très sensible au phénomène de l’émigration irrégulière qui continue de décimer une bonne partie de la jeunesse en partance vers l’Europe.

Dans le souci d’apporter une réponse à ce fléau, je propose la mise en place d’une Direction où les sénégalais vont cotiser pour le développement de leur pays à travers l’initiative dénommée «Donner mille francs pour sauver ton enfant».

Pour moi, ce fonds devrait être géré par des hommes intègres et soucieux de leur développement. Et l’État va en définir les critères et mécanismes.

Avec cet argent, le Sénégal pourra retenir ses jeunes, leur épargner de cette émigration clandestine, mais aussi booster son agriculture, son élevage entre autres.

Le Sénégal doit changer de démarche.

La politique politicienne a pris le dessus sur les priorités, il y a trop de débats qui n’aboutissent à rien: Macky/ Idy, blablas à n’en plus finir.

A cela s’ajoute la pléthore de formations politiques qui n’apportent pas grand-chose au pays.

Il est grand temps qu’on change de démarche si nous voulons aspirer à un développement.

Je demande aussi aux jeunes de se fier davantage aux métiers de leurs ancêtres même après leur éducation à l’école francophone. Car si ce n’était pas les colons, nos aïeux auraient depuis très longtemps révolutionné le monde avec les métiers de forgeron, cordonnier, sculpteur, entre autres, que les jeunes d’aujourd’hui refusent de pratiquer.

J’espère que si l’initiative, “Donner mille francs pour sauver ton enfant”, est bien gérée, le Sénégal va respirer , puis s’élancer tout droit vers un développement et vaincre l’émigration clandestine et autres difficultés qui affectent les sénégalais.

Laisser un commentaire