Société: Antoine Felix Diome révèle la provenance des hommes armés de gourdins surnommés « nervis »

Ils sont devenus tristement célèbres après les manifestations suite à l’arrestation de Ousmane Sonko, ce mercredi 3 mars. D’un physique imposant et armés de gourdins, ils circulaient avec des pick-up floqués de l’insigne du ministère de l’Education et ont sévèrement battu des manifestants.

Naturellement, au lendemain de ces manifestations, leur présence sur les lieux ont interpellé plus d’un. Si certains d’entre ces hommes armés ont déclaré faire partie d’un groupe qui se nomme « Fox River », le ministre de l’Intérieur, interrogé par la RTS, n’a pas voulu parler de nervis. Pour lui, il s’agit d’hommes qui font partie des forces de défense et qui s’étaient habillés en civil.

En effet, d’après lui, les forces de défenses et de sécurité ont la particularité, tous corps confondus, de comporter en leur sein, des femmes et des hommes valeureux qui s’habillent en tenue. Mais aussi à leur côté, précise-t-il, ces dernières peuvent s’habiller en tenue civile pour des raisons évidentes de recherche de l’efficacité. ‘Mais certainement pas des nervis », précise-t-il.

Laisser un commentaire