Rocky Balboa : « J’ai gagné du respect en affrontant ce géant. »

Rocky Balboa : "J'ai gagné du respect en affrontant ce géant."

Rocky Balboa ne tarit pas de superlatifs pour décrire la puissance de Bombardier, qui l’a corrigé samedi en MMA à Genève, en Suisse. Celui qui narguait le B52 avant leur combat, promettant de lui faire sa fête, a mis de l’eau dans son vin. Dans les colonnes de L’Observateur, Rocky, bon joueur, s’incline devant le champion mbourois.

Il « touche du bois » : « J’ai l’expérience en MMA. J’ai été préparé par des professionnels. J’avais bien une stratégie dans la tête. Mais c’est une fois en cage que j’ai réalisé que Bombardier est énorme. C’est une muraille, ce gars. J’avais préparé mon coup de pied qui est dangereux, mais je n’avais aucune opportunité pour le déclencher. Dans le rapport de forces, j’avais du mal parce que Bombardier est très lourd. Il pèse 50 kg de plus que moi. »

Balboa croit avoir trouvé la cause de sa défaite : « J’ai fait une erreur en diminuant mon poids de 150 kg à 129 kg, pour privilégier les déplacements. C’est au coup d’envoi que j’ai compris qu’il ne fallait pas diminuer mon poids face à un lourd comme Bombardier. On a déclaré qu’il fait 150 kg, mais il en a plus. Le mec fait 1,98 mètre et 170 kg. C’est difficile de le manœuvrer. Je comprends maintenant pourquoi il est difficile de le battre en lutte avec frappe. »

Une dernière salve de louanges de Rocky : « Je vous promets qu’il n’y a pas un combattant aussi costaud que Bombardier en MMA. J’ai gagné du respect en affrontant ce géant. » Voilà une victime du B52 qui ne demandera pas une revanche.

Laisser un commentaire