Le procureur de Ziguinchor: « l’attaque de Boffa a été planifié par un lieutenant du MFDC »

    Le procureur de Ziguinchor:"l'attaque de Boffa

    L’attaque de Boffa Bayotte a été planifiée par un lieutenant d’une faction du MFDC. Une déclaration du procureur près le tribunal des grandes instances de Ziguinchor. Abdoulaye Alioune Sylla est revenu en long et en large sur cette affaire dans laquelle 14 personnes ont péri.

    Presque tout à été dit sur l’enquête ouverte après le drame de Boffa Bayotte. Face à la presse ce matin, le procureur près le tribunal de grandes instances de Ziguinchor a expliqué comment il a procédé, avec la gendarmerie, pour que les personnes impliquées dans cette affaire soient arrêtées et envoyées en prison.

    Selon Abdoulaye Aliou Sylla, l’attaque de Boffa Bayotte a été planifiée par un lieutenant d’une faction du MFDC. En compagnie du Lt-Colonel Issa Diack de la section de recherches de Ziguinchor. Le procureur qui s’est gardé de livrer quand même certains détails tout comme la gendarmerie a fait savoir que tout qui doit être fait, sera fait.

    Le procureur près le tribunal des grandes instances de Ziguinchor a commencé par faire le lien entre le drame de Boffa et l’incident qui a opposé comité villageois protection de forêts et ramasseurs de bois. Cet aspect qui a permis à procureur près le tribunal des grandes instances de Ziguinchor de camper le débat lui a aussi permis de glisser, d’aborder la base de la procédure engagé après la survenue du massacre de Boffa. La dessus, le procureur a confirmé l’arrestation d’une première bande d’individu. 16 notamment qui ont été impliqués dans le massacre de Boffa par les moindres preuves de la gendarmerie qui est en charge de l’enquête.

    Alioune Abdoulaye Sylla a préféré taire les noms des commanditaires.
    Donnant plus de détails sur cette affaire, le procureur de Ziguinchor a dit: « a cette fin, une partie des armes munition est intervenue de base d’un le reste de la logistique était détenue par des personnes munies habitant la localité. L’identification des personnes supposées avoir pris une part à la tuerie précise la section de recherche appuyé par la GIGN et la LGI a mis avec succès des opérations ayant permis l’interpellation d’une vingtaine de personnes parmi les cibles prioritaires« .

    Et de poursuivre: » la suite de l’enquête a permis d’identifier et de garder à vue celui qui aurait planifié toute l’opération et 15 autres personnes supposées avoir pris une part active dans les faits, objets de la pressente procédure ». Le procureur Abdoulaye Alioune Sylla a révélé autour de ce point de presse qu’une information judiciaire a été ouverte sur les motifs d’association de malfaiteurs, tentatives d’assassinat, détention d’arme à feu sans autorisation, coups et blessures volontaire. Il les a impliqué et placé sous mandat de dépôt.

    Laisser un commentaire