Polémique Idy-Sidy Lamine: « la sortie d’Idrissa Seck constitue une mauvaise perception de… », Sérigne Modou Kara

Polémique Idy-Sidy Lamine: "la sortie d'Idrissa Seck constitue une mauvaise perception de...", Sérigne Modou Kara

La polémique qui enflamme la toile actuellement est celle soulevée par les propos de l’ancien premier ministre Idrissa Seck. Dans ce sens, Sérigne Modou Kara s’invite dans la danse en se démarquant de la saillie du patron du groupe Walfadjiri.

Serigne Modou Kara, le leader du mouvement «Bamba Fepp, Bamba Partout» se démarque en minimisant le tollé soulevé par les propos d’Idrissa Seck à propos du conflit israélo-palestinien. «Cela ne doit bouleverser personne», estime-t-il, dans un communiqué.

Le Général Kara estime que la sortie de Monsieur Idrissa Seck concernant les relations israélo-palestiniennes « ne mérite pas tout ce tollé ».

A son avis, « Monsieur Seck fait très certainement allusion à une date repère dans l’hagiographie de l’Islam : le 15e jour du mois lunaire de Shaban. Date à laquelle Le Prophète de l’Islam Seydina Mohamed (PSL) reçut l’ordre de Son Seigneur de changer la direction vers laquelle doit se tourner tout fidèle pour effectuer l’un des cinq piliers de l’Islam : la prière. »

Poursuivant ses explications, Kara indique que «c’est le 27e jour du mois de Rajab que Le Prophète Mohamed (PSL) effectua son voyage nocturne durant lequel il reçut de Dieu l’ordre d’effectuer les cinq prières quotidiennes». Il poursuit : «Les musulmans avaient alors pour direction La Mosquée sacrée Al Aqsâ de Jérusalem. C’est à partir du 15e jour du mois lunaire de Shaban, que Le Meilleur des hommes (PSL) reçut l’ordre de s’orienter dorénavant vers La Kaaba, à La Mecque.»

Pour Kara, la sortie d’Idrissa Seck constitue «une mauvaise perception de cette déclaration, qui plus est, ne touche pas directement nos proches, parents et amis».

Laisser un commentaire