Pauvreté ! La chronique de KACCOR de ce mardi

Pour une fois, les flagorneurs et autres frotte-manches du Chef nous épargneront leurs vociférations inutiles. Leurs accès de colère jupitériens, leurs explications aé- riennes. Ils ne verront non plus, à travers cette étude, une volonté de nuire à la réputation du pays ou encore une atteinte au génie managérial du Chef.

Pour une fois, l’étude est venue de leurs propres officines. La très sérieuse et rigoureuse Agence nationale de la statistique et de la démographie. Pensez-vous ! Pendant que l’on nous présente ce doux pays comme un Eden, il se trouve des messieurs et dames qui viennent noircir ce tableau si idyllique d’un pays de Cocagne qu’ils nous peignent. Quel sacrilège !

A la porte de l’émergence avec des ponts, autoponts et autres villes nouvelles pour nouveaux riches, loin de la pagaille de Dakar. Ces messieurs à la solde d’ennemis qui veulent notre pétrole et gaz viennent tout noircir. Tiens, tiens ! Le pétrole et le gaz. Un sujet sur lequel on ne s’agite plus. Ah si, tout de même, ils nous disent que le puits de Sangomar vient d’être foré. C’est donc dans ce paradis futur producteur de pétrole (et de gaz !) que des citoyens du Chef sont présentés comme des affamés alors que le ministre de l’Agri- culture nous vante des records jamais égalés de productions agricoles.

Ces enquêteurs de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie ont dû se tromper de pays pour nous présenter un tableau si misérable de l’émergence. Et au premier rang des régions les plus nécessiteuses, celle dont le maire est le ministre de la Culture et de la Communication. Viennent ensuite : Kédougou, Tambacounda, Kaffrine et Ziguinchor. Les régions les plus touchées et qui touchent le fond. Bien entendu, l’étude ne nous dit rien de la région de Dakar où on peut apercevoir à l’œil nu d’immenses poches de pauvreté. Cette enquête révèle-t-elle l’échec du pouvoir en matière de lutte contre la pauvreté ? En tout cas, les Bourses familiales censées combattre la pauvreté ont été inopérantes. Et pendant que plus de 200.000 personnes basculent dans la pauvreté, 300 Aryens s’enrichissent mais s’enrichissent vraiment !

KACCOR, Le Témoin 

Laisser un commentaire