« Moussa Bocar Thiam, vous n’avez servi que des contre-vérités », (par Samba Ciré Dia)

"Moussa Bocar Thiam

2STV « émission « Ngalou »  du 05 novembre 2016 : Monsieur le Maire de la Commune de Ourosogui, vous n’avez servi que des contre-vérités. (Par Samba Ciré Dia, ancien maire de Ourossogui)
Monsieur le porte parole adjoint du parti socialiste, vous affirmez que le PS est le parti le plus démocratique au Sénégal. Quelle est votre unité de mesure ? Serait-on tenté de se demander ? Que signifie pour vous le congrès sans débat du PS en 1996 ?
Comment expliquez-vous les nombreux départs et pas des moindre qui ont conduit le PS à sa première défaite en 2000 ?
Bref !!
En expliquant votre victoire aux locales de 2014, vous avez juste dit que vous êtes allé sous la bannière du PS. Au nom de la vérité et par respect pour vos alliés, vous devriez dire que vous êtes allé en coalition avec le FSD/BJ (votre 1er adjoint) et l’IPD (votre 2e adjoint).
Vous avez affirmé qu’ « à Ourossogui, les maires ne travaillaient pas; ils faisaient ce qu’ils voulaient; à votre arrivée la situation était catastrophique; ce que vous avez fait en 2 ans, personne ne la fait en 10 ans etc »
Quel vantard ?
Vous devriez avoir honte de porter de telles accusations sur vos prédécesseurs qui dans tous les cas, aux yeux des soguiens ont plus de mérite que vous. Mettez un peu de sérieux et de mesure dans ce que vous dites. Ça se voit, vos ambitions politiques vous ont rendu haineux et méchant à l’égard de tous vos adversaires politiques.
Qu’avez-vous trouvé à la mairie de Ourossogui à votre arrivée ?
Même si vous ne le dites pas, les populations le savent et c’est le plus important.
Sur financement de l’ADM et de la mairie vous avez trouvé sur place en cours d’exécution un projet de densification et d’extension de l’éclairage public. Tous les quartiers de la ville étaient concernés. Vous l’avez saboté au grand dam des populations.
Sur financement de l’Union Européenne, le projet MODECO était dans sa phase d’exécution. Ce projet intervenait dans la gestion des déchets solides et liquides. Vous l’avez purement et simplement arrêté. Le ramassage des ordures dans la ville est quasiment inexistant et aujourd’hui ce sont des tas d’immondices qui servent de décors le long de la RN3 faute de véhicules de ramassage. Quand vous affirmez que Ourossogui est la ville la plus propre au Fouta vous manquez de respect aux autres communes de la contrée.
Dans le secteur de l’éducation
Sur financement de l’ADM et de la mairie, l’école Ourossogui 4, véritable bijou, a été construite dans le quartier moderne 3. Qui a construit l’école 5 dans le quartier mango extension ? Vous vous perdez en conjectures en parlant d’écoles délabrées. Vous parlez beaucoup mais, vous ne parlez jamais de ce que les populations veulent savoir.
Où sont passées les subventions destinées à l’éducation (fonds de dotation) en 2014, 2015 et 2016 ? Combien avez-vous engagé et dépensé dans l’achat des fournitures scolaires pour chaque année ? Où sont allées les subventions destinées à la santé ? Même celles destinées aux cimetières ne sont pas versées depuis votre arrivée.
Ne restez pas dans le clair-obscur.
Ne vous taisez pas. Répondez.
Franchement,  les principes sacro-saints qui sont les fondements même de la politique de décentralisation de notre pays n’ont aucune valeur pour vous. La gestion participative et inclusive, la transparence etc sont des notions que vous ignorez royalement. La preuve par mille, comment pouvez-vous nommer votre jeune frère, de même mère et de même père au poste de surveillant comptable ? C’est-à-dire à la porte d’entrée de tout l’argent collecté !! Osez-vous expliquer aux soguiens pourquoi vous avez été contraint de le relever de ce poste ?
Dans le secteur de la santé
Pourquoi vous ne dites pas que votre prédécesseur a construit un poste de santé dans le quartier moderne ? Ce poste de santé que vous avez inauguré avec grand bruit est resté toujours fermé. Vous avez affirmé courageusement qu’il n’y avait pas d’équipements dans ce poste de santé. Non monsieur, tout était déjà mis à disposition.
Le mobilier qui était destiné au bureau de l’ICP est transféré dans votre bureau. Monsieur veut du neuf car, il a peur de toucher au matériel trouvé sur place. Monsieur le Maire, vous ne l’ignorez pas, les lits et les matelas destinés aux malades ont servi de couchettes à vos proches dans les bureaux climatisés de la mairie pendant le mois de ramadan passé.
La case foyer des femmes
Votre prédécesseur a construit ce local grâce au financement du PNLD. Dans ce type de projet, il est impossible de financer la construction du local et laisser de coté le volet équipements. Les deux vont ensemble.
D’ailleurs pouvez-vous dire aux  soguiens, ce que vous avez fait des fonds de concours et d’équipements depuis 2014 ? Pourquoi, ces fonds n’ont pas servi alors à l’acquisition de ces équipements au lieu de laisser les locaux tomber en ruines ?
Dans le domaine de la coopération décentralisée, quel nouveau partenaire avez-vous apporté à la mairie depuis votre installation ? Le seul que vous avez jusqu’à présent est celui que vous avez trouvé sur place : la ville de CREIL en France. En répondant à la question sur la coopération décentralisée ; vous n’avez même pas eu la courtoisie et l’amabilité de citer la ville de CREIL.
Vous suivez une logique manifestement négativiste qui consiste à déstructurer et à saboter tout ce que votre prédécesseur a laissé sur place afin d’effacer ses traces et rendre invisibles ses réalisations. Vous excellez dans l’art de la récupération (digue de protection, maison des Yvelines etc) et de la pub autour de votre personne. C’est peine perdue car, le slogan « énè yiyo énè mémo » ne traduit pas une fiction mais bien une réalité.
Oui, vous avez fait à Ourossogui ce qu’aucun maire n’a fait avant. En moins de deux (02) mois à la tête de la mairie, vous avez mis en prison onze (11) jeunes parce qu’ils ont osé s’opposer à votre décision de transformer leur salle de fêtes en chambres de passage. A cette occasion, vous avez mis Ourossogui sens dessus-dessous à travers de véritables intifada opposant d’un coté des jeunes armés de pierres et brulant des pneus et de l’autre des gendarmes déchainés balançant partout   des grenades lacrymogènes.
Avec le projet (de l’Etat) qui va produire de l’énergie solaire, vous dites que la problématique de l’emploi des jeunes va être réglée à Ourossogui. Si l’emploi des jeunes vous préoccupe tant, pourquoi alors licencier de façon absolument abusive les huit (08) employés de la mairie (avec CDI) ?
Monsieur le Maire, au fond de vous-même, vous souffrez d’un certain manque de légitimité. Pourquoi après deux (02) ans de mandant, vous n’arrêtez pas de crier  sous tous les  toits « moi, tel je suis le maire de Ourossogui » ?
Beaucoup d’hommes et de femmes ont été maires avant vous et beaucoup d’autres le seront après vous. Ce n’est pas le titre de maire qui importe tant mais, le jugement que vos administrés porteront sur vous. Vous avez dit sans sourciller que les maires qui vous ont précédé à Ourossogui étaient des retraités sans vision qui ont fait la Casamance, Ziguinchor avant de revenir.
Connaissez-vous bien toutes ces personnes qui ont fait cette belle région et qui vous ont précédé à la mairie d’Ourossogui ? Quant à moi, j’ai fait la Casamance, une région que j’aime de tout mon cœur ; j’ai passé une bonne partie de ma carrière professionnelle à Ziguinchor, je garde encore de ce séjour un merveilleux souvenir.
Vous vous vantez d’avoir fait la France, moi je me glorifie d’avoir fait le Sénégal.
Vous le savez bien, très bien même.
En 2009 quand je prenais la mairie d’Ourossogui j’étais encore en activité et quand vous êtes arrivé en juin 2014 j’étais encore en activité. Arrêtez vos affabulations.
Étonnant, n’est ce pas ? Vous haïssez les personnes âgées à Ourossogui mais, vous les chérissez à Dakar, dans votre parti. Votre mentor dans le PS, quel âge a-t-il ? Vous semblez dire que la vision est une affaire de jeune. Ce n’est pas une affaire d’âge ; n’importe qui peut  en être doté, jeune ou personne âgée, homme ou femme.
Monsieur le Maire, (Dox ndaka doula téré yegga fi nga jeem)
Fraternellement,
Samba Ciré Dia, ancien maire Ourossogui

Laisser un commentaire