Mort subite d’un élève au Cem de Ouakam : Son père annonce une plainte

Bakary Baldé, un élève du Collège d’enseignement moyen (Cem) de Ouakam, un quartier de Dakar, est mort ce mercredi, au cours des épreuves d’éducation physique. Son père, qui dénonce des lenteurs dans les secours, annonce une plainte.

En effet, le père du défunt regrette la manière dont l’affaire a été gérée par l’administration du Cem de Ouakam. Selon lui, il n’a pas été informé sur le coup.

« Nous avons été informés par un gosse qui a reconnu mon enfant. Arrivée sur place, j’ai voulu l’amener à l’hôpital mais y avait un tiraillement avec l’administration qui me demandait d’attendre les secours. J’ai craqué et je leur ai demandé s’ils voulaient que mon enfant meure sur place ? », a-t-il raconté.

A l’en croire, celui qui a constaté l’incident dit que l’enfant respirait après sa chute. Par conséquent, a-t-il estimé,  « si on l’avait secouru avant cela, peut-être qu’il n’allait pas mourir ».

Le père du défunt a précisé, cependant, que son fils n’avait aucun antécédent médical. Il est d’avis que les épreuves physiques imposées à son fils étaient insoutenables. « Les camardes de mon fils disent qu’ils ont fait 20 tours. Mon fils n’était pas une athlètes », a-t-il pesté.

Avant de déplorer les conditions dans lesquelles il a trouvé son enfant. « Je l’ai trouvé dans une chambre fermée hermétiquement. Ils pouvaient le réanimer et l’amener à l’hôpital qui se trouve juste à côté de l’école. C’est juste un mur qui sépare le Cem et l’hôpital ».

Face à cette attitude « déplorable de l’administration», le père de Bakary annonce une plainte.

Laisser un commentaire