Mort de Samba Abidjan: Abou Diouba Deh préfère se souvenir d’un homme resté digne jusqu’au bout

S’il y’a des “amis” d’hier qui se sont éloignés de l’ex milliardaire mauritanien né vers  Kaskas au Sénégal et qui aurait rejoint sa famille venue s’installer à Kaédi, le chanteur Haal-Pular n’en fait pas partie. Abou Diouba Deh qui a bénéficié des largesses du richissime Sambayal Gaye au point de le prénommer “Concorde Gaye” n’est pas resté longtemps sans réagir. Interrogé par nos confrères de l’Obs il voudrait que l’opinion retienne que, “même s’il a perdu ses milliards”, “Concorde Gaye” est mort millionnaire et avait de son vivant construit des mosquées et avait amené plusieurs personnes au pèlerinage à la Mecque.

Resté proche de Sambayel Gaye jusqu’à l’annonce de son décès, ce vendredi, Abou Diouba Deh est inconsolable.  Et loin de ces nombreux artistes qui ont cessé de faire le guet de l’hôtel Lafayette -aujourd’hui le Hayat Regency hôtel- pour y apercevoir Sambayel Gaye, lui, il lui est resté fidèle, jusqu’au bout. Et la dernière fois qu’ils se sont parlé date d’une vingtaine de jours. «Nous nous sommes parlés au téléphone. A ce moment, il était malade et hospitalisé en France. C’est par le biais de sa fille que nous avons pu échanger brièvement, car il était mal-en-point. Il m’a demandé de prier pour lui avant que la liaison ne se coupe.” A déclaré Abou Diouba Deh à nos confrères de l’Obs.

A LIRE AUSSI: Urgent: “Samba Abidjan”, “Samba Lafayette”, le généreux ami de Youssou Ndour n’est plus

Revenant sur l’historique de leur rencontre, le chanteur s’est rappelé que c’est en 1984 qu’il a fait la connaissance cet homme dont l’Afrique de l’Ouest entendra parler grâce à son extravagance et ses milliards exhibés en plein jour. “Nous étions de bons amis et avions gardé le contact. C’est par la suite qu’il a été en Côte d’Ivoire, puis au Zaïre. Dans les années 1990, il vivait en France et, au même moment, j’y séjournais dans le cadre d’un événement culturel. Il m’avait invité ainsi que plusieurs autres artistes de renom, dont Amy Koïta, Touré Kounda, Tshala Muana, Feu Ndiaga Mbaye, à son hôtel «Concorde Lafayette». Il célébrait le baptême de son enfant.” A déclaré Abou Diouba Deh.

A LIRE AUSSI: Mort de Sambayal Gaye: Youssou Ndour prie Allah d’accueillir son ami “Samba Lafayette” au paradis

Très méticuleux dans le récit des souvenirs de leur rencontres, le chanteur originaire de la vallée du fleuve Sénégal a fait entendre que “Sambayel Gaye a habité ici au Sénégal où on se voyait beaucoup. Il fréquentait les restaurants et autres endroits huppés de Dakar. C’était un homme généreux qui ne regardait jamais à la dépense lorsqu’il s’agit de faire du bien autour de lui. Il a construit plusieurs mosquées et grâce à lui, plusieurs personnes ont pu accomplir le pèlerinage à La Mecque. Il donnait sans compter et sans distinction, et c’est d’ailleurs ce qui a causé sa perte. Toutefois, jusqu’à sa mort, il est resté digne. Certains disent qu’il s’était ruiné. Il n’était, certes, plus milliardaire. Mais, il lui restait tout de même des millions pour vivre décemment.  Récemment, il m’avait demandé de lui faire des audios et de chanter pour lui, ce que j’ai fait avec plaisir. Je le savais diabétique, mais il se soignait depuis près de 5 ans en France où il s’était établi. Sa mort m’attriste au plus haut point…»

 

2 Commentaires

Laisser un commentaire