Mali: des civils peuls tués à Ouenkoro, dans le centre du pays

Neuf civils peuls ont été tués entre mercredi et jeudi et trois autres vendredi dernier dans la localité de Ouenkoro, dans le centre du Mali. Le maire de la ville, Cheik Harouna Sankaré, accuse la milice armée Dana Ambassagou -dont une frange annonce avoir repris les armes  d’être responsable de ces assassinats.

Le maire de la localité de Ouenkoro se dit en colère. Cheik Harouna Sankaré explique : en mois de 48 heures, dans sa ville située au centre du Mali, 12 civils peuls ont été tués. Il livre des détails : les assaillants «lourdement armés», sont arrivés dans sa localité. Ils ont ouvert le feu et ce fut la panique.

Qui sont ces assaillants ? Cheik Harouna Sankaré pointe clairement du doigt le groupe armé du Dogon du nom de Dana Ambassagou (ou Dan na Amassagou). Selon lui, ce groupe tente pour le moment, sans succès, de créer depuis une dizaine de jours une base militaire dans la commune de Ouenkoro. Pour l’édile, afin de permettre aux populations de vivre en paix, il faut une seule chose : « totalement désarmer cette milice qui sème la terreur».

Ces nouveaux meurtres interviennent au moment où le groupe armé Dana Ambassagou doit faire face à des dissensions internes. Un responsable du mouvement armé parle ouvertement de la fin de la trêve signée il y a moins de deux mois, alors que d’autres contestent ses propos et demandent que l’armée régulière soit la seule à assurer la sécurité des milliers de personnes. En attendant, on le constate sur le terrain, les armes parlent à nouveau.

Laisser un commentaire