Lancement des Coins Etats Civils Santé Social: une opportunité pour les parents

Lancement des Coins Etats Civils Santé Social: une opportunité pour les parents

Le secrétaire général du ministère de la santé et de l’action sociale a procédé hier, au lancement des Coins Etats Civils Santé Social, en présence des partenaires. Ainsi la déclaration des naissances se rapproche davantage des structures de santé ce qui permettra de réduire les cas de dysfonctionnement. 

Plus besoin de se déplacer pour aller faire les formalités, tout se fait maintenant sur place. Selon le secrétaire général du ministère de la santé, l’acte de naissance est un outil important dans la vie parce que donnant à la personne une reconnaissance juridique, c’est pourquoi il est indispensable que tous les citoyens sénégalais disposent d’un acte de naissance.

D’après M. Mbengue, ce sont 77% des enfants âgés de 0 à 5 ans qui n’ont pas de reconnaissance juridique au Sénégal. «C’est cette situation que nous voulons corriger en l’améliorant. C’est la raison pour laquelle, l’Etat du Sénégal a entrepris de créer ce que nous appelons coins état civil santé (Cecs) qui est un élément inter-coopérativité entre la santé et l’état civil», a-t-il avancé.

Démarré dans trois régions du Sénégal à savoir Ziguinchor, Sédhiou, et Kolda, ce projet a fait des résultats selon les organisateurs. «Cette expérience, nous a permis de mettre en place un guide», indique-t-il.

Pour l’appropriation de cet outil, les acteurs ont pris l’engagement de le diffuser le plus largement possible pour que le contenu soit partagé par l’ensemble des bénéficiaires et le mettre en œuvre dans le reste du pays. «C’est une initiative qui permettra d’améliorer le taux d’enregistrement des enfants à la naissance», a avancé M. Mbengue.

Du coté des partenaires techniques et financiers, Letizia Basile, chef de section protection enfant à l’Unicef au Sénégal s’est dite «heureuse» du lancement du guide national de coins état civil-santé. «C’est le résultat d’un processus qui a été longuement réfléchi, expérimenté et démontré des résultats forts pour l’enregistrement des enfants à l’état civil», a-t-elle avancé.

Et de poursuivre : «les coins état civil santé sont des dispositifs d’appui aux familles pour la déclaration des enfants à l’état civil. Ce sont des services de la santé qui sont chargés d’accompagner les familles pour déclarer à l’état civil. Ce dispositif a déjà montré qu’il pouvait faire une grande différence».

Du coté des Collectivités territoriales du développement et de l’Aménagement des territoires, Alioune Ousmane Sall, Directeur de l’état civil au dit ministère a estimé que ce guide entre en étroite ligne par rapport à notre stratégie d’aller vers l’enregistrement universel. «C’est la question inter opérabilité entre le secteur de la santé et l’état civil. Ces espaces vont beaucoup nous aider dans l’enregistrement des actes d’état civil aux enfants, si on veut aller réellement vers l’enregistrement universel pour ce genre d’initiative».

Pour rappel, le coin état civil santé ne nécessite pas un bâtiment. Les acteurs peuvent s’appuyer sur une personne qui est un point focal qui sera lien entre la famille et la structure sanitaire et le centre de l’état civil. Selon les organisateurs avec ce projet, environ 79% du taux d’enregistrement ont été notés avec le soutien du Ministère de la Santé et des partenaires techniques et financiers.

Seneplus

Laisser un commentaire