Immolation devant le Palais : La Cedeao vide l’affaire Cheikh Tidiane Diop le 28 octobre

L’affaire Cheikh Tidiane Diop, mort suite à une immolation devant les grilles du Palais présidentiel en novembre 2018, sera jugée devant la Cour de la justice de la Cedeao. 
 
Selon Libération, la juridiction sous-régionale rend son verdict le 28 octobre prochain. En effet, la famille du défunt avait déposé une plainte contre l’État du Sénégal devant la Cedeao pour violation des droits de l’homme.
 
D’après les graves révélations de l’avocat de la famille, Me Assane Dioma Ndiaye, l’infirmerie de la prison de Rebeuss lui aurait administré une injection au pli du coude droit un produit dont la nature n’est pas précisée.
 
Ce qui a entraîné une nécrose de la main et des doigts, une ulcération circonférentielle au 1/3 moyen des faces antero-intenses et postérieure de l’avant-bras, une présence de points de suture au 1/3 maximale de la face antérieure de l’avant-bras droit et une abolition de la sensibilité de la motricité et des pouls cubital et radial. 
 
L’injection lui a été administrée par l’infirmerie de Rebeuss pour lui soulager des céphalées aigues dont il souffrait. Cheikh Diop sera finalement amputé. Sa famille réclame une réparation à hauteur de 500 000 000 de F CFA.

Laisser un commentaire