Emigration clandestine : « 1.500 tentatives de départ déjouées à partir des plages entre 2020 et 2021 »

Le ministre de l’Intérieur, Félix Antoin Diome, et le secrétaire d’État chargé des sénégalais de l’extérieur, Moïse Sarr, ont présidé jeudi la cérémonie de lancement officiel des activités du Comité interministériel de lutte contre la migration clandestine (CILEC). Selon les informations du Cilec, de grandes actions ont été menées entre 2020 et 2021 pour aboutir à des résultats favorables.

«3615 embarcations ont été contrôlées, 2337 personnes interpellées, 1500 tentatives de départ de migrants déjouées à partir des plages de Dakar, Mbour, Joal, Saint-Louis, Nianing, Lompoul, etc…, 83 organisations et convoyeurs déférés, 10 pirogues, 3 véhicules, des Gps, des moteurs et des denrées saisis», rapporte une note du Comité national de lutte contre la migration irrégulière à l’occasion de la cérémonie de lancement officiel des activités dudit comité.

Ce comité doit trouver des solutions pour l’éradication de ce phénomène devenu un fléau mondial, avec une nouvelle approche inclusive s’articulant autour d’une stratégie multisectorielle et multi-acteurs, qui fait le pari de mobiliser les services de l’État, les communautés et les partenaires au développement.

Ainsi, ce comité participera à la prévention des départs dans les endroits présentés comme sites de départ, mais aussi coordonner les actions des différents acteurs évoluant dans le domaine, entre autres.

Laisser un commentaire