Barbara Bush : Mort de l’ancienne First Lady, épouse et mère de présidents

    Barbara Bush : Mort de l'ancienne First Lady, épouse

    À 92 ans, elle avait choisi de mettre fin à ses souffrances en arrêtant son traitement médical au profit de « soins palliatifs ». Sa mort a attristé les Américains et les hommages, des républicains aux démocrates, se sont multipliés.

    Barbara Bush, épouse de l’ancien président américain George H. W. Bush et mère de l’ancien président George W. Bush, est morte mardi 17 avril 2018, selon un communiqué diffusé par le porte-parole de son mari. L’ancienne First Lady avait 92 ans.

            » Coeur Brisé »

    3 Barbara Bush est décédée le mardi 17 avril 2018 à 92 ans« , a sobrement précisé le communiqué posté sur Twitter par Jim McGrath. Ce dernier avait fait savoir, dimanche 15 avril, qu’elle avait décidé d’arrêter son traitement médical. « Après une récente série d’hospitalisations et après avoir consulté sa famille et ses médecins, Mme Bush, maintenant âgée de 92 ans, a décidé de ne pas poursuivre son traitement médical et va se concentrer à la place sur des soins palliatifs« , disait-il. Il avait également évoqué une santé « déclinante« . Les détails concernant les funérailles seront indiqués ultérieurement, a indiqué le porte-parole mardi, rappelant que Barbara Bush laissait derrière elle son mari, cinq enfants, dix-sept petits-enfants et sept arrière-petits-enfants.

    À la suite de l’annonce de sa mort, les réactions ont été nombreuses, à commencer par celles de son célèbre clan, comme le souligne l’AFP. Son mari, l’ex-président républicain (de 1989 à 1993) George H. W. Bush, « a le coeur brisé de perdre sa Barbara bien-aimée« , déclare un communiqué publié par ses services. « Il a tenu sa main toute la journée d’aujourd’hui et il était auprès d’elle lorsqu’elle a quitté ce monde« , lit-on. Un véritable coup dur pour son moral, lui qui, à 93 ans, est atteint de la maladie de Parkinson. « Ma chère mère est décédée à 92 ans et je suis triste, mais nos âmes sont en paix parce que nous savons que la sienne l’était« , a confié dans un communiqué George W. Bush (président de 2001 à 2009). Il a aussi évoqué une « première dame fabuleuse et une femme comme aucune autre« . Jeb Bush a rapidement posté sur Facebook un message évoquant sa « gratitude » et celle de sa famille face au « déferlement d’amour et de soutien pour [sa] maman ces derniers jours, et tout au long de sa vie remarquable« .

    Une militante pour la famille américaine

    Donald Trump a rapidement réagi : « En tant qu’épouse, mère, grand-mère, femme de militaire et ancienne First Lady, Mme Bush a été une militante pour la famille américaine. » Il a salué « parmi ses plus grands accomplissements la reconnaissance de l’importance de l’alphabétisation comme une valeur familiale fondamentale nécessitant soins et protection« . Le décrié président républicain a ordonné que les drapeaux américains soient mis en berne jusqu’au crépuscule du jour de ses funérailles, et cela sur tous les bâtiments et espaces publics ainsi que sur les postes militaires et les bâtiments de l’US Navy.

    Du côté des démocrates, l’ancien président Bill Clinton (de 1993 à 2001), qui a emménagé à la Maison Blanche après George et Barbara Bush, a rendu hommage sur Twitter à « une femme remarquable » qui avait « courage et grâce, intelligence et beauté« . Jimmy Carter (président des États-Unis de 1977 à 1981), s’est dit « attristé » de la disparition de Barbara Bush, soulignant qu’elle avait « touché les coeurs de millions de personnes avec sa chaleur, sa générosité et sa vivacité d’esprit« . « Barbara Bush était le socle d’une famille dévouée au service public« , ont relevé Barack et Michelle Obama dans un communiqué, saluant sa « générosité » et la façon dont elle a vécu : un « témoignage du fait que le service public est une vocation importante et noble« .

     

    Laisser un commentaire