Affaire Sonko : Un déficient mental parmi les 19 manifestants envoyés en prison, sa mère Daba Fall peinée, s’exprime

Affaire Sonko : Un déficient mental parmi les 19 manifestants envoyés en prison, sa mère Daba Fall peinée, s’exprime

La mauvaise nouvelle a eu l’effet d’une bombe au village de Keur Omar Dia, à Bandégne (département de kébémer). Dans cette commune nichée au coeur du Mbawor des profondeurs, toutes les discussions tournent autour du triste sort d’un des leurs, le jeune Ousseynou Dia, arrêté lors des violentes manifestations ayant opposé les forces de l’ordre aux militants du Pastef d’Ousmane Sonko. Ses proches qui n’en reviennent toujours pas, ont disculpé le désormais pensionnaire de la célèbre prison du Cap Manuel, qu’ils dépeignent comme une personne qui ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. D’ailleurs sa maman, Daba Fall, a confirmé ces propos avancés par l’écrasante majorité des populations de Keur Oumar Dia. La bonne-dame, d’une voix cassée, étreinte par l’émotion et le chagrin, est restée formelle : << je suis persuadée que mon fils, Ousseynou Dia, a été au mauvais endroit au mauvais moment. Il ne sait rien de la politique. Je suis sûre et certaine qu’il ne connaît même pas Ousmane Sonko. Tous mes parents et mon entourage savent qu’il ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. Il est tombé malade en 2019, lorsqu’il tentait d’aller en Espagne via la mer. Il a été secouru par un Marocain. C’est ce dernier d’ailleurs, qui avait appelé mon mari qui vit en Italie, pour lui dire qu’il a hebergé Ousseynou Dia chez lui par ce qu’il semblait avoir perdu la raison. Son papa est parti au Maroc pour le récupérer. Il passait tout son temps à parloter. Dans ses délires, il évoquait souvent les noms de ses deux compagnons morts en mer. Parfois, il criait très fort et sortait de la maison, courant vers une destination inconnue. Son papa a dépensé toutes ses économies pour le soigner. Nous avons fait le tour des charlatans de la région de Louga et même au delà. Il était trés surveillé, car nous ne voulions pas qu’il disparaisse. Malheureusement, au milieu de l’année 2020, il a attendu que son jeune frère qui veillait sur lui, s’absente de la maison pour s’éclipser. Depuis cette date, nous étions à sa recherche. Sa présence nous a été signalée à Dakar, mais nous n’avons pas réussi à l’y localiser. Je l’ai même pensé mort (…).

Grande a été ma surprise, lorsqu’un parent m’a appelée pour m’informer que Ousseynou fait partie des manifestants arrêtés à Dakar, le lundi 08 février dernier. Vraiment, je suis peinée. Son papa qui se bat nuit et jour pour que ses enfants ne manquent de rien, ne mérite pas ça. C’est pourquoi je lance un appel pressant à l’endroit des autorités judiciaires du pays, pour qu’elles m’aident, afin que je puisse retrouver mon fils. Je veux qu’il continue ses soins. Il n’a rien à voir avec la politique. Vraiment, c’est une maman éplorée et peinée qui sollicite cette faveur. Si mon fils était de plein gré dans cette manifestation, je ne solliciterai jamais du soutien….>>.

Laisser un commentaire