Affaire Ndèye Maty Fall, ex-madame Mangara – Qui cherche à se refaire une réputation sur le dos de Mamadou Ndiaye ?

Affaire Ndèye Maty Fall, ex-madame Mangara

0

Il y a manifestement une volonté maligne de nuire dans les attaques bêtes et méchantes contre Mamadou Ndiaye, Directeur de publication de dakarposte.

Sur un site de la place, un article très peu documenté cite celui-ci comme étant dans le collimateur de la Dic pour être mêlé à une sordide affaire de chantage et d’extorsion de fonds. L’article en question va jusqu’à présenter Mamadou Ndiaye comme une « balance », qui n’a pas hésité à révéler devant les enquêteurs les noms de plusieurs personnalités qui pourraient être cueillies par les limiers dans les heures à venir.

Il n’y a là qu’un tissu de mensonges car les faits sont tout autres. C’est en effet, un des collaborateurs de dakarposte, Cheikh Hamidou Kane qui avait été convoqué par la Dic (Section Cybercriminalité) pour affaire le concernant.

N’étant pas habitué à ce genre de convocation, Kane qui n’était guère rassuré, prévient alors Mamadou Ndiaye pour lui demander de s’enquérir auprès de ses relations dans la police, des motifs de sa convocation. Ndiaye prendra alors son téléphone pour avoir des informations mais tous ses contacts lui diront de demander simplement au journaliste d’aller répondre afin de savoir pourquoi il était convoqué.

Kane demandera alors à Mamadou de Ndiaye de l’accompagner. Sur place, Mamadou Ndiaye qui s’est présenté au commissaire, Mme Fall, s’est vu demander de sortir des locaux du commissariat puisqu’il n’était pas convoqué. Mme Fall demandera alors à un de ses agents de l’accompagner jusqu’à la sortie. C’est ainsi que ce dernier fera le pied de grue devant les locaux de la brigade de lutte contre la cybercriminalité pour attendre la sortie de son collaborateur.

A l’heure de la prière du vendredi, Ndiaye se rendra à la mosquée pour s’acquitter de ses dévotions puis reviendra à la Dic pour attendre la sortie de Kane. Mais à sa grande surprise, il recevra un coup de téléphone de Mme Fall quelques heures plus tard, lui demandant de passer pour une audition. Sur la question de Mamadou Ndiaye qui souhaitait connaître le motif de cette audition, l’officier de police lui répondra qu’il s’agissait juste de l’entendre à titre de témoin puisqu’il avait été cité par Cheikh Kane.

Interrogé sur ses liens avec Cheikh Kane, Mamadou Ndiaye dira à Mme Fall qu’il s’agit d’un collaborateur qui l’a épaulé pour la mise en place du site dakarposte.

Selon l’enquêteur, une femme (ou une fille) qui est amie à Cheikh Kane, aurait joint l’ex-épouse de Birima Mangara pour tenter de la faire chanter. Naturellement, Ndiaye lui demandera en quoi il était associé à cette opération. En fait, il s’agissait pour l’enquêteur de savoir si Ndiaye avait quelque chose à voir avec des messages écrits sous forme de capture d’écran concernant Ndèye Maty Fall, ex-madame Mangara.

En vérité, Ndiaye avait, par inadvertance envoyé (comme précisé à l’enquêteur par Cheikh Kane) ces captures d’écran à Cheikh Kane alors qu’il devait les faire parvenir à ses avocats comme preuve de tous ses écrits concernant Ndèye Maty Fall, contre qui il était en procès pour des faits présumés de diffamation.

Ndiaye précisera à l’enquêteur qu’il ne pouvait en aucun cas divulguer le contenu de ces messages compromettants qui lui servaient de preuve pour le procès en cours. L’enquêteur lui demandera alors comment il avait pu obtenir ces messages, et il lui répondra qu’en tant que journaliste, il ne pouvait révéler ses sources. Sur ce, elle lui demandera s’il pouvait mette à sa disposition son téléphone portable, ce que Ndiaye accepta de bonne grâce puisqu’il n’avait rien à se reprocher.

Après avoir retenu le téléphone pendant plusieurs jours pour les besoins de l’enquête, l’officier de police finira par le restituer à Mamadou Ndiaye. Voilà les faits. Il n’a jamais été question de chantage ni d’association de malfaiteurs encore moins de tentative d’extorsion de fonds. Si des personnalités quelconques sont convoquées à la Dic pour cette affaire, ce n’est pas -et ce ne sera jamais- par le fait de révélations en provenance de Mamadou Ndiaye.

En parlant de Mamadou Ndiaye et de ses «complices» qui auraient « refusé de tomber seuls » et qui auraient «livré les noms de leurs commanditaires », l’auteur de l’article fait exprès de présenter le Directeur de publication de dakarposte comme un «coupable» d’actes de chantage ou que sait-on encore…

Il est clair que l’auteur de cet article est à la solde de personnes tapies dans l’ombre et qui cherchent à salir la réputation de dakarposte. Ce site dérange manifestement, car il est à la pointe de l’actualité et ses exclusivités régulières ne sont pas pour plaire à certains ambitieux qui n’ont pas les moyens de leurs prétentions. Et son Directeur de publication est naturellement la cible de ces jaloux qui mangent à tous les râteliers. Mais ce ne sont pas des mercenaires de la plume qui se nourrissent de l’angoisse et des turpitudes de ceux (ou celles) qui ont des choses à se reprocher, qui nous empêcheront d’avancer.

Avec dakarposte via Leral

Laisser un commentaire