Politique: La transhumance de Sada Ndiaye est au coeur des débats

Sada Ndiaye était déjà considéré comme  persona non grata au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds) avant de se rapprocher de l’APR.  C’est du moins la déclaration des responsables libéraux  de Guidjilor.

« La transhumance du maire de Guidjilor n’affecte guère les libéraux. Sada Ndiaye allait être exclu du parti, le 15 janvier prochain, pour manque de loyauté aux instances dirigeantes de la formation libérale.
D’ailleurs, notre ex-frère qui avait suspendu toutes ses activités, constituait une véritable menace pour les instances dirigeantes du parti« , informe Mamadou Diop, président de l’Union des jeunesses libérales.

Laisser un commentaire