Urgent: Deux morts enregistrés dans un affrontement entre douaniers sénégalais et pèlerins Bissau-guinéens qui se rendaient à Médina Gounas

Urgent: Deux morts enregistrés dans un

Ca chauffe dans le sud du Sénégal. Après la région de Ziguinchor où l’armée est en patrouille à la recherche des assassins qui ont tué, le 6 janvier dernier, les 15 bucherons de Bourofaye, c’est le Sud-Est qui a pris la relève ce matin.

A en croire des sources locales, une fusillade a éclaté vers 11 heures dans la commune de Ouassadou, département de Vélingara, dans la région de Kolda. Et selon ces sources locales, informations vérifiées par notre reporter à Diaobé, un ressortissant Bissau-guinéen a été tué par des tirs de fusils.

Si, pour le moment Kewoulo ne peut pas désigner l’auteur du tir mortel, nous sommes, par contre, à mesure de dire que l’incident est arrivé au poste frontalier de Nianao. A ce poste, c’est une patrouille mixte de la police et des douanes qui a eu maille à partir avec les pèlerins. A en croire des témoignages de Bissau-guinééens, « les Sénégalais ont mis en place un système de paiement pour pouvoir passer la frontière. Ils nous ont demandé de payer 2500 FCFA pour passer« .

Ayant refusé d’obtempérer à cette injonction non écrite de paiement qu’ils jugent « illégal », les pèlerins Bissau-guinéens -qui ont élevé la voix- en sont arrivés aux mains avec les forces de l’ordre sénégalaises. « Poursuivis par une foule en furie qui leur jetait des pierres, les douaniers s’étaient d’abord retranchés dans leurs bureaux. Dépassés par la violence des jets de pierre, ils sont sortis pour faire face. », Ont rapporté les reporters de Kewoulo.

C’est pour ramener de l’ordre que les forces sénégalaises ont fait usage de leurs armes, laissant sur la paille un des pèlerins atteint par balle. Cette mort a installé un grand climat d’insécurité dans la zone obligeant le commandant de la gendarmerie de Kolda à faire un transport sur les lieux, au moment où ces lignes sont écrites. En représailles, les Bissau-guinéens aurait tué un chauffeur sénégalais entré sur leur territoire.

Pour rappel, ces fidèles musulmans devaient se rendre au pèlerinage de Médina Gounas, à l’appel de leur marabout, Cheikh Ahmadou Tidiane Baldé, considéré comme le Khalife général par la plupart des musulmans du Gabou, surtout par les peuls. Alors que pour les Toucouleurs comme par les autorités sénégalaises, c’est Cheikh Ahmadou Tidiane Ba qui est le khalife général de Medina Gounas. C’est ce dernier qui organise les fameuses Daaka de Medina Gounas.

Laisser un commentaire