Urgent: Assane Diouf placé en détention, son dossier confié à un juge d’instruction

Urgent: Assane Diouf placé en détention, son dossier

0

Après un retour de parquet et une audition expresse, Assane Diouf, le facebookeur le plus célèbre du Sénégal a rejoint la citadelle du silence. Il passera sa première nuit en prison, ce soir.

Les choses sont allées vite, cet après midi, dans le cabinet du procureur de la République où « l’insulteur pathologique » était entendu. Comme devant les enquêteurs de la brigade des affaires générales de la DIC, Assane Diouf a réitéré toutes les insanités qu’il a toujours débinées sur les reseaux sociaux à l’encontre des autorités sénégalaises et des acteurs du showbiz. Et motivé ses insultes par la mission qui est la sienne: mener « une révolution » au nom du peuple sénégalais.

S’il a réfuté avoir insulté les Khalifes généraux des confréries, comme le Porte-parole des Mourides, l’expulsé des Usa le plus célèbre du Sénégal a martelé qu’il ne regrette rien de ses propos. Suite à cette audition expresse où la tache des enquêteurs, comme celle des magistrats, a été facilité par des aveux circonstanciés du mis en cause, le procureur a tout simplement décidé de placer Assane Diouf en détention préventive.

Il est, depuis 16 heures, pensionnaire de la maison d’arrêt et de correction de Reubeus, à Dakar. Comme nous le révélions hier, il a vu son dossier faire l’objet d’une information judiciaire.

Désormais, c’est devant un juge d’instruction que Assane Diouf et ses avocats prendront rendez-vous. En plus de l’insulteur public, les magistrats veulent débusquer les commanditaires des attaques de Assane Diouf. Cette procédure, plus compliquée, permettra à la justice sénégalaise -connue pour sa lenteur- de laisser moisir « le révolutionnaire » Assane Diouf en prison.

Né en 1971, Assane Diouf, le patron de Doméram TV et recordman sénégalais des Lives sur Facebook va entamer une nouvelle bataille de sa vie: celle de ne pas sombrer dans l’oubli, abandonné par ce peuple au nom duquel il a dédié sa vie.

Pour « ce peuple martyrisé par Macky Sall », il aura insulté tout le monde sans coup férir. Mais, l’histoire retiendra que c’est une simple et légitime question de transparence sur la présumée fortune de Sérigne Bass Abdoul Khadre, le porte parole des mourides, qui a précipité son emprisonnement.

Laisser un commentaire