Urgent: Après 3 ans de règne d’Abdou Mbengue, la Section de recherches a un nouveau patron

Fin de mission à la Section de Recherches pour le commandant Abdou Mbengue. Désormais, c’est muni du galon de lieutenant-colonel que le successeur du colonel Issa Diack va partir vers de nouveaux horizons. A en croire des informations obtenues par Kéwoulo, l’homme qui a redoré le blason de la Section de Recherches après les ratées célèbres du colonel Issa Diack a hérité de la légion Ouest de la gendarmerie nationale. Il est désormais le patron des gendarmes de Dakar.

Il a été le tombeur du député-faussaire Seydina Fall Boughazelli remis en liberté politique… pardon provisoire depuis, celui qui a démantelé le réseau de blanchiment d’argent de la mafia libanaise de Dakar avec la mise sous mandat de dépôt de Rachelle Slaylati et l’inculpation de son fiancé Rabith Kfoury, de Christian Samra dans l’affaire dite “Batiplus.” Abdou Mbengue, c’est aussi le redoutable patron de cette équipe d’enquêteurs qui a traqué pendant des mois et mis la main sur le fameux Youssou Guèye, un délinquant notoire qui s’est mis en cavale pendant des années, recherché qu’il était par toutes les polices du Sénégal. Au moment de quitter le Section de Recherches de Colobane, Abdou Mbengue doit avoir le sentiment du devoir accompli. Parce que, sous son magistère, non seulement aucun vice de procédure n’a été noté. Mais, des aveux extorqués par la ruse ou la torture comme les abus de pouvoir que l’opinion dénonçait dans les brigades de gendarmerie n’ont jamais été signalés à la Section de Recherches.

Au contraire, pendant ces 3 années écoulées, les enquêteurs de la Section de Recherches se sont montrés à la hauteur de leur tâche, en sécurisant les populations avec, notamment, les arrestations des agresseurs du journal les Echos -des talibés moustarchidines qui ont voulu punir le journal qui avait osé révéler que leur guide avait contracté la covid-19-, mis fin aux fuites des rapports de l’IGE, démantelé les centres de rétentions et remis en liberté plus de 300 personnes séquestrées dans les prisons privées de Sérigne Modou Kara. S’il n’y avait que cela, Abdou Mbengue aurait déjà largement réussi sa mission. Mais, il est aussi à noter de ce que sait Kewoulo que c’est sous son magistère qu’a été réalisé l’arrestation d’Abou Mouhamed Ndiaye, l’homme qui a violé la petite sénégalaise de la Mecque, c’est Abdou Mbengue qui a enquêté et procédé à l’arrestation de Alassane Sarr, le mari de Josée Christiane Tilemans, cette belge tuée et enterrée à Thiès. Pour rappel, les policiers de Thiès, qui avaient hérité du dossier, avaient presque classé l’affaire. Et c’est après deux mois de disparition inquiétante et alors que la femme avait été tuée et enterrée que la Section de Recherches a repris le dossier en main. En 48 heures, les enquêteurs de la SR ont résolu l’affaire. Avec, à la clé, des aveux circonstanciés qui ont permis de retrouver la tombe et d’exhumer le cadavre.

Désigné -en août 2018- par ses chefs, en remplacement du colonel Issa Diack, celui qui avait été son adjoint a réussi à réconcilier les Sénégalais avec l’élite de la gendarmerie qu’est la Section de Recherches. Alors que les Sénégalais avaient toujours foi en leur gendarmerie, les fiascos judiciaires notés dans les dossiers de l’Imam Alioune Ndao accusé publiquement et présenté à l’opinion comme “un redoutable chef terroriste” et qui s’est révélé être un imam pacifiste, Thione Seck avec les fameux sacs de faux billets -procédure annulée à cause des vices-, des innocents arrêtés à Toubacouta, Kandialang et Ziguinchor et accusés des tueries de masse dans le cadre des assassinats de la foret des Bayottes, le 6 janvier 2018, avaient fortement entamé l’estime que les populations avaient de leur super-gendarmes.

C’est dans ce contexte que l’arrivée du commandant Abdou Mbengue a suscité beaucoup d’espoirs chez les nostalgiques de la Maréchaussée. Après 3 ans de mission, le commandant est, aujourd’hui, sur le départ. Cette fois, c’est avec le grade de Lieutenant-colonel qu’il va poursuivre sa carrière. Pendant ce temps, satisfaite du travail de son gendarme, sa hiérarchie a décidé de lui confier la très prestigieuse Légion-Ouest. Domiciliée à la rue Faidherbe, la Légion-Ouest commande l’ensemble des escadrons de Dakar.

A la section de recherches, il est remplacé par le capitaine Aliou Ndiaye. Ce dernier était jusque-là le Compagend de Dakar, le capitaine commandant la compagnie de Dakar. Et c’est lui qui a hérité du second volet de l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr. Pour rappel, c’est la compagnie de gendarmerie de Dakar -dont le siège est à la rue de Thiong- qui a été désignée par le procureur de la République pour entendre Ousmane Sonko sur les chefs d’accusation de troubles à “l’ordre public.” Et puisque la compagnie de Dakar ne remplit pas les conditions nécessaires de sécurité, il a été décidé de garder l’opposant dans les locaux de la Section de Recherches.

Plusieurs fois annoncé sur le départ sanctionné par qu’il a refusé de faire le travail demandé par le procureur qui voulait voir emprisonner Ousmane Sonko et Ndèye Khady Ndiaye du Spa Beauté Dakar, Kéwoulo tient à notifier que le départ de Abdou Mbengue de la SR n’est nullement lié à cette affaire Adji Sarr. Au contraire, cette affaire de “viols multiples” avec “menace de mort” l’avait bloqué à la Section de Recherche pendant trois mois.  A ce propos, une première note de service notifiant l’affectation d’Abdou Mbengue avait été rendue publique, le 20 janvier 2021. Et dans ce document obtenu par Kewoulo, il était question de mettre en place une unité antiterroriste qui devait lui être confiée. Entre temps, “l’affaire Ousmane Sonko” est intervenue le 3 février 2021. Aussitôt, le commandement, qui a saisi les enjeux, avait décidé de surseoir, momentanément, aux mouvements déjà notifiés “pour permettre à Mbengue de terminer sereinement son enquête.” Ont soufflé à Kéwoulo de nombreuses sources dans la Marée-chaussée. Et, c’est deux mois après leur dessaisissement de l’affaire Ousmane Sonko que le lieutenant-colonel Abdou Mbengue cède son fauteuil. La cérémonie de passation de service se fera le lundi 19 avril 2021 à la caserne Samba Diéry Diallo, dans les locaux de la SR.

Laisser un commentaire