Saisie de deux camions de faux médicaments : L’Ordre des pharmaciens se constitue partie civile

Saisie de deux camions de faux médicaments : L’Ordre des pharmaciens se constitue partie civile

0

La saisie de deux camions de médicaments contrefaits, à Touba Belel, ne laisse pas indifférents les professionnels du secteur. Tandis que l’Ordre des pharmaciens décide de se constituer partie civile, le syndicat des pharmaciens privés se prononce sur la question, ce mercredi.

La réaction n’a pas tardé après l’annonce de la saisie de deux camions remplis de médicaments contrefaits, par la brigade de gendarmerie de Belel. Un village situé à une dizaine de kilomètres de Touba. Des produits contrefaits estimés à environ 1 milliard 350 millions francs Cfa. L’Ordre des pharmaciens ne compte pas laisser passer cette affaire, cette fois.

Il a décidé de porter plainte et de se constituer partie civile dans l’enquête ouverte par les gendarmes de cette partie du Baol. Dr Ndiaye Sy de la section B de l’Ordre des pharmaciens qui s’est prononcé sur les ondes de la Rfm a souligné que cet acte criminel ne doit pas rester impuni. «La saisie qui porte sur une série de médicaments est opérée par la brigade de gendarmerie à Touba Belel, suite à un trafic de médicaments venant de la sous-région et de médicaments contrefaits qui ne sont pas commercialisés au Sénégal.

Naturellement, quand il y a une pratique de ce genre, l’Ordre se constitue partie civile parce qu’il est garant de la profession. Il représente légalement la profession auprès des cours et tribunaux et auprès des autorités administratives», a-t-il souligné. Avant de poursuivre : «Quand on a constaté les faits, on a porté plainte contre les auteurs et les commanditaires de cet acte pour exercice illégal de la pharmacie, trafic de médicaments, produits contrefaits impropres à la consommation et qui met en danger la vie des populations».

Ce scandale implique particulièrement le secteur de la santé, à Touba. Ces médicaments étaient destinés à approvisionner le marché local. Le convoyeur a été arrêté et les deux chauffeurs ont pris la fuite. Pendant ce temps, le propriétaire de la marchandise est allé se réfugier auprès de son marabout.

Laisser un commentaire